Camerounactuel

MRC : Michèle Ndoki espère que Maurice Kamto acceptera le « changement dans la paix »

Le Pr Maurice Kamto a reçu hier lundi au siège du MRC à Yaoundé Michèle Ndoki. Durant environ deux heures, les deux personnalités ont échangé sur plusieurs sujets, notamment la présidence du parti.

Les deux personnalités ont affiché leurs divergences, selon l’avocate au barreau du Cameroun. « Accédant à ma demande, le Président National du MRC m’a accordé, en tête-à-tête, environ deux heures d’entretien, et je me suis réjouie de la franchise et de la sincérité de nos échanges. Je crois enfin, lui pas, que dès 2023 nous pouvons prêcher l’alternance par l’exemple, à la tête du parti », a écrit Michèle Ndoki dans une série de messages sur son compte twitter.

« L’intérêt du MRC et l’ambition que nous avons pour cette formation politique demeurent ce qui par-dessus tout guide notre action. J’espère dès lors que le Pr. agira comme promis pour l’apaisement et la fidélité aux idéaux des fondateurs du parti : changement, dans la paix », a-t-elle ajouté.

La militante a annoncé, au cours de l’émission l’Arène diffusée sur Canal 2 International, sa candidature à la tête du MRC en 2023. En clair, l’avocate inscrite au barreau du Cameroun veut remplacer le Pr Maurice Kamto à la tête du parti.

« Mon projet est d’amener la base militante du MRC à relancer la dynamique qui a été très fortement challengée, très fortement attaquée après l’élection de 2018. Nous avons fait l’objet de répression et d’une coercition vraiment féroce. C’est quelque chose qui marque beaucoup de personnes qui se sont retrouvées en prison pendant un bon nombre de mois, pour certains qui sont encore en prison ça fait un bon nombre d’années« , a expliqué Michèle Ndoki dans une interview accordée à Deutsche Welle ce mois.

Des voix s’élèvent pour dire que le leader du MRC n’a plus le droit d’être président du MRC l’année prochaine. Des propos que rejette Me Fabien Kengne, Communicant MRC. « Le Président Kamto reçoit tout le monde, le MRC n’est pas sa chose. Ce sont les amis politiques qui l’ont mis là. Mais pour l’instant, il n’est pas contesté. », avait-il confié le mercredi 15 juin 2022 sur ABK radio.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi