Camerounactuel

Mort de Manu Dibango : Emmanuel Macron corrige la copie de Biya

Dans un communiqué publié ce 25 mars 2020, le président français rend un vibrant hommage au saxophoniste. Ceci dans un texte de deux pages, contrairement à Biya qui lui a choisi un petit post sur Facebook.

Emmanuel Macron, le président français, s’incline devant la mémoire de Manu Dibango. Le virtuose de la musique camerounaise est mort mardi dernier en France, terrassé par le Covid-19. Selon le numéro un français, « la musique mondiale a perdu un géant », regrette l’homme d’Etat d’entrée de jeu. Il en profite pour magnifier le talent du disparu. « Manu Dibango, saxophoniste, compositeur, passeur de rythmes et lanceur de tubes, était l’un de ces musiciens virtuoses et généreux dont le talent ne connaissait pas de limites »

Sous fond de biographie, le chef de l’Etat français, revient sur le parcours enrichissant de l’artiste. « De Paris à Bruxelles, de caves en cabarets, il fréquente la diaspora afro-caraïbéenne et la bouillonnante scène jazz de l’après-guerre. Il rencontre bientôt Joseph Kabaselé, alias « Grand Kallé », le père de la rumba congolaise et le créateur de l’un des hymnes des indépendances africaines, Indépendance Tcha-tcha, qui l’embauche comme saxophoniste dans son orchestre African Jazz ».

Un artiste mondial

De l’avis d’Emmanuel Macron, Manu Dibango se riait des frontières. « Il sautait d’un continent à l’autre, d’une culture à l’autre, d’un genre à l’autre, d’un instrument à l’autre – il les maîtrisait presque tous – pour créer une musique universelle, qui était à la fois africaine et caraïbéenne, américaine et européenne, mais qui était surtout chaloupée, entrainante et joyeuse » exalte le président français.

« Immense musicien, il était aussi une figure d’humaniste universelle qui, par-delà les frontières géographiques et les styles musicaux, semait à foison la générosité et la joie », conclut ce dernier. L’hommage du président français au musicien camerounais repose sur deux pages. Le président Paul Biya lui n’a fait qu’un petit post sur Facebook en la mémoire de l’artiste.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi