Camerounactuel

Messanga Nyamnding : « mon premier rêve de devenir par coup de force, Chef des armées »

Projection du coordonnateur du mouvement national « biyaistes » sur son compte Facebook.  

Pascal Messanga Nyamnding, vient de faire une sortie sur son compte Facebook, où il ironise visiblement sur un fait. Sur forme de devinette,  il tire visiblement sur un président de parti. Pour certains internautes, il s’agit véritablement de Maurice Kamto, le président national du Mrc. Alors que le pays traverse une crise sanitaire, l’enseignant d’université, coordonnateur du mouvement national des « biyaistes » fait dans l’ironie.

« Mon premier rêve de devenir par coup de force, Chef des Armées au pays des Lions Indomptables. Mon second a détourné 14 milliards du contribuable d’un pays pauvre très endetté (Ppte). Mon troisième s’excite lorsqu’il n’entend pas la voix de son ancien patron pourtant préoccupé par les Affaires de l’État et de sa famille pendant cette période de crise exceptionnelle.  Mon quatrième tremble particulièrement à l’entente du mot “vidéo” », écrit ce dernier.

Paul Biya

« Qui suis-je ? J’en profite pour vous souhaiter mes meilleurs vœux de santé durant cette période difficile. Essayons tous de respecter les mesures sanitaires prises par le gouvernement ! », Conclut l’enseignant d’université. De l’avis de plusieurs observateurs de notre landernau politique, ce n’est pas la première fois que l’enseignant d’université tire sur son confrère. Il dit même être en possession, d’une vidéo prouvant « l’homosexualité »  de l’homme politique.

Depuis le déclenchement du coronavirus au Cameroun, Maurice Kamto multiplie des sorties. Dans l’une de ces récentes sorties, il donne sept jours au président de la République Paul Biya, de faire une adresse à la population camerounaise, pour clairement expliquer son plan de riposte face à la montée de la pandémie. Le Cameroun est déjà à 246 cas de personnes testées positives à la maladie.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles