Camerounactuel

Marlène Emvoutou : « le décret de Paul Biya, permettra de désengorger les prisons en cette crise du coronavirus »

La fille de Gervais Mendo Ze, l’ancien directeur de la Crtv, remercie le président de la République pour son initiative de libérer certains prisonniers.

Dans un décret ce mercredi 15 avril 2020, Paul Biya, le président de la République du Cameroun, ordonne la libération de certains prisonniers. Un geste que salue Marlène Emvoutou, la fille de l’ancien directeur de la Crtv, malgré le fait que son père ne soit pas concerné par cette mesure de clémence. L’acte du vieux lion, intervient en cette période où notre pays est secoué par la crise du coronavirus.

Le décret de Biya ne concerne pas les personnes dont les condamnations ont déjà été prononcées. Autrement dit, ceux condamnés pour des crimes économiques, et autres infractions liées aux détournements de fonds publics, ne sont pas concernés par ce décret présidentiel.

L’administration pénitentiaire

Mais chose surprenant, elle a tenu à remercier Paul Biya pour son geste à l’endroit des prisonniers « Je tiens à remercier le président de la république du Cameroun, son excellence Paul Biya pour sa haute sollicitude envers les personnes détenues dans les prisons du Cameroun …. Ce décret permettra de décongestionner les prisons en cette période de crise sanitaire due au Covid 19. L’administration pénitentiaire pourra désormais appliquer des mesures sanitaires et de distanciation sociale nécessaires pour lutter contre la propagation du virus», a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Même certains saluent cette mesure du président de la République, il reste tout de même qu’elle manque de logique. Les organisations de la société civile exigent la libération de tous les prisonniers y compris ceux de l’opération épervier donc certains ont déjà un âge avancée. Mais il n’en est rien. La libération de certains prisonniers politiques n’est pas aussi au rendez-vous.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi