Camerounactuel

Lutte contre le coronavirus : Me Pensy minimise le Fonds créé par Paul Biya

Le militant du Rdpc et avocat au barreau du Cameroun, estime que la somme d’un milliard de FCFA approvisionné  par Paul Biya dans ce Fonds est dérisoire.  

C’est le son de cloche discordant qui vient du Rdpc. Me Emmanuel Pensy est très fâché contre Paul Biya, le président de la République et par ailleurs président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Invité ce dimanche de l’émission « Droit de Réponse » sur Equinoxe télévision, il ne cache pas son amertume. Sa critique va surtout au montant alloué par Paul Biya, dans le Fonds de lutte contre le coronavirus.

« Il faut qu’avec cette pandémie, on change notre manière de gouverner. Je vais vous dire une seule chose: A quoi ça sert de mettre 2000 milliards de FCFA sur les stades alors que nous n’avons rien pour soigner des gens qui sont malades ? Ça m’écœure», commente l’homme de droit.  Dans la foulée, il poursuit, « Nous devons changer notre méthodologie, notre manière d’utiliser nos fonds. Il faudrait que cette pandémie puisse faire en sorte qu’on change notre manière de gouverner», souhaite ce fervent militant du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais».

Séraphin Magloire Fouda

Il souligne aussi le manque criard de personnel soignant dont fait face notre pays. Un constat est fait,  la présence massive des médecins camerounais à l’Etranger. Il faut que cela change. « Ils ne viennent pas parce qu’ils sont mal payés, parce qu’on donne l’argent seulement aux gens qui sont sortis de l’ENAM. Parce qu’on donne l’argent aux gens qui volent. Ceux qui soignent, on les martyrise», argumente ce dernier.

L’annonce d’un Fonds spécial pour la lutte contre le coronavirus remonte au 31 mars 2020. C’est un communiqué du Secrétaire général des Services du premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, qui donne cette information.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles