Camerounactuel

Lutte contre le chômage : 28 000 emplois décents créés en 2021

L’exécution des programmes d’investissement public et le dynamisme des entreprises ont généré au total 358 000 emplois, contre près de 331000 en 2020.

Selon la note de conjoncture de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle (Onefop), 358 247 emplois ont été créés dans le secteur moderne de l’économie (ensemble des services et institutions qui prennent en charge toutes les activités enregistrées de façon officielle ; Ndlr) en 2021.

L’analyse du document présenté par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop), Issa Tchiroma Bakary le 15 juin dernier à Yaoundé, indique une hausse des emplois à hauteur de 8% par rapport à 2020 où les emplois créés étaient de 330 903.

D’après l’équipe technique de l’Organisation internationale du travail (OIT) au travail décent pour l’Afrique centrale et bureau-pays pour le Cameroun, la Guinée équatoriale et Sao-Tomé-et-Principe, cette tendance positive fait suite à la relance des activités économiques dans un contexte post covid-19 (avec le desserrement des mesures de restriction).

La résilience des entreprises suite aux investissements consentis et les mesures de soutien aux entreprises en difficulté ont également pesé sur la balance. Les projets et programmes relevant du budget d’investissement public représentent à eux seuls 64,2% des emplois modernes. Le secteur productif – entreprises – suit avec 22,7% d’emplois créés, tout comme en 2020, fait observer l’Onefop.

En termes d’emplois décents (emploi convenablement rémunéré et intégrant la sécurité sur le lieu de travail, la protection sociale pour les familles, de meilleurs perspectives de développement personnel et d’insertion sociale, selon l’OIT), l’économie camerounaise en a créé environ 28 000 entre 2020 et 2021.

La répartition régionale révèle que le Centre (32%), le Littoral (14%), le Nord- Ouest (15%) et le Sud (12%) ont le plus créé d’emplois. Cependant, des pertes chiffrées à 17141 emplois ont été enregistrées l’an dernier, à hauteur de 95,13% dans les entreprises et de 4,87% dans les autres secteurs confondus. Une donnée tout de même minimisée par le gouvernement et ses partenaires, comparée aux 102 039 emplois perdus en 2020, dont 16 307 (95,13%) au niveau des entreprises du secteur moderne.

Tout en saluant la résilience de l’économie camerounaise, le spécialiste emploi et du développement productif auprès de l’OIT, Ali Madaï Boukar, insiste sur la capitalisation de l’économie numérique et de l’agro-industrie qui ont non seulement un fort potentiel de croissance, mais sont également pourvoyeuses d’emplois.

Cameroon Business Today

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles