Camerounactuel

Loi de finances 2023 : 9 ministères se partagent près de 30% du budget global

Le projet de loi de finances 2023 est connu. Les membres du gouvernement sont désormais attendus  à la chambre basse du parlement dans les prochains jours pour défendre leurs enveloppes budgétaires pour le prochain exercice. Avant cette étape cruciale, les ressources financières sollicitées par les différents départements ministériels ainsi que l’utilisation à laquelle elles seront affectées ont été listées dans l’ébauche du budget comptant pour l’exercice 2023.

Une auscultation minutieuse de ces données nous permet de constater que 9 ministères se partagent près  de 30 % (29,64%) du budget prévisionnel qui s’élève à 6 345,1 milliards de FCFA.  Le ministère de la Défense (Mindef), le ministère de l’Education de base (Minedub), le ministère de l’Enseignement secondaire (Minesec), le ministère de l’Agriculture et du développement rural (Minader), le ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee), le ministère des Travaux publics (Mintp), le ministère de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu),  le ministère de la Santé Publique (Minsante) et le ministère des Transports (Mintransport) se partagent ainsi une enveloppe de 1881,1 milliards de FCFA.

Comme lors des 3 précédents exercices budgétaires, c’est le Mintp qui s’en tire avec l’enveloppe la plus élevée, soit 491, 4 milliards de FCFA. Plus de la moitié de ce budget (341,1 milliards de FCFA)  va être affectée à la construction et autres infrastructures. L’architecte de l’Etat envisage surtout de développer et moderniser les infrastructures routières et de franchissement.

Ce ministère compte également mobiliser 171,3 milliards de FCFA pour la réhabilitation, la maintenance et l’entretien des routes et autres infrastructures, notamment le réseau bitumé en terre. Le reste, qui correspond à un montant de 3,3 milliards de FCFA, va être mobilisé  pour la réalisation des études techniques d’infrastructures. Dans la liste des ministères budgétivores, le Minesec vient en seconde position avec une enveloppe de 461, 2 milliards de FCFA.

Cet argent est réparti ainsi qu’il suit: 243,9 milliards de FCFA pour les programmes ayant trait à l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la vie en milieu scolaire dans le sous-secteur des enseignements secondaires. 99,3 milliards de FCFA pour le renforcement de l’accès aux enseignements secondaires, 73,6 milliards de FCFA pour l’intensification de la professionnalisation et optimisation de la formation dans le sous-secteur des enseignements secondaires et enfin 44 milliards pour la gouvernance et les appuis institutionnels dans le même sous-secteur.

Viennent ensuite le Minee, le Mindef, le Minedub, le Minsante, le Mindhu, le Minader et enfin le Mintransport, avec des enveloppes budgétaires respectives de l’ordre 284,8 milliards de FCFA ; 276,9 milliards de FCFA ; 254,2 milliards de FCFA ; 228, 1 milliards de FCFA 118,2 milliards de F ; 117, 01 milliards de FCFA et 92,1.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi