Camerounactuel

Les sénatoriales 2023 interdites par un leader séparatiste

Le commandant en chef et président de la guerre d’indépendance de l’État autoproclamé d’« Ambazonie » Lucas Ayaba Cho, s’oppose à la tenue des élections sénatoriales prochaines dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.  

S’achemine-t-on une nouvelle fois vers de fortes tensions dans les régions anglophones durant les élections sénatoriales à venir ? C’est du moins ce qui ressort de la menace d’un leader séparatiste du nom de Lucas Ayaba Cho qui s’est prononcé sur son compte twitter mardi.

« Les élections convoquées par le Cameroun le 12 mars sont interdites. Tous les facilitateurs du génocide et du colonialisme qui tentent de légitimer la domination étrangère seront arrêtés. L’Ambazonie ne tolèrera plus jamais la légitimation des meurtriers et des imposteurs sur notre terre. », a-t-il écrit.

Rappelons que les sénatoriales de 2018 s’étaient tenues dans un contexte de tension dans les régions anglophones. Un couvre-feu de plus de 24 heures avait été instauré dans les deux régions pour garantir la sécurité des électeurs. « Dès l’ouverture des bureaux de vote à 8 heures, des hélicoptères transportent des électeurs du Nord-ouest et du Sud-ouest d’un coin de rassemblement aux bureaux de vote et vis-versa »,  avait souligné le ministre de la défense, Joseph Beti Assomo.

O Camer

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi