Camerounactuel

Le streaker au drapeau arc-en-ciel exclu des stades du Mondial

Entré sur le terrain avec un drapeau arc-en-ciel et un t-shirt arborant plusieurs messages politiques, le streaker italien Mario Ferri a été relâché par les autorités qatariennes. Le comité suprême a depuis réagi et indiqué qu’il serait banni de toutes les prochaines rencontres de la Coupe du monde.

Entré sur le terrain lors de Portugal-Uruguay (2-0) avec un t-shirt prenant la défense de l’Ukraine et des femmes iraniennes et un drapeau arc-en-ciel en soutien à la cause LGBT, le streaker italien Mario Ferri a été relâché par les autorités qatariennes. Une information que confirme le comité suprême lui-même, qui précise que l’homme ne pourra plus assister à aucune rencontre de cette Coupe du monde.

« Il lui a été interdit d’assister aux futurs matchs de ce tournoi »

« Suite à l’invasion du terrain qui a eu lieu pendant le match Portugal – Uruguay d’hier soir, nous pouvons confirmer que la personne impliquée a été libérée peu de temps après avoir été retirée du terrain, écrit le comité suprême dans son communiqué. Son ambassade a été informée. »

« En conséquence de ses actions, et comme il est d’usage, sa carte Hayya a été annulée et il lui a été interdit d’assister aux futurs matchs de ce tournoi », précise tout de même l’organisation, alors que Mario Ferri avait indiqué sur son compte Instagram qu’il s’arrêterait à cet ultime coup d’éclat.

Dans un message plus long, il a expliqué le but de sa nouvelle et dernière initiative, après les nombreuses autres perpétrées sur plusieurs terrains de football, notamment lors des éditions 2010 et 2014 du Mondial.

« Je l’appellerai ‘la dernière danse’, ma dernière course sur un terrain de jeu, je voulais envoyer des messages importants pour moi que j’ai vécus dans ma peau ces derniers mois, explique-t-il. 1) Un message pour l’Iran où j’ai des amis qui souffrent, où les femmes ne sont pas respectées… le monde doit changer, nous pouvons le faire ensemble avec des gestes forts qui viennent du cœur, avec courage. »

« 2) La FIFA a interdit les brassards de capitaine avec des drapeaux arc-en-ciel et des droits de l’homme dans les tribunes, ils ont bloqué tout le monde mais pas moi, comme un Robin des Bois 2.0. J’ai porté le message du peuple. Nous voulons un monde libre qui respecte toutes les races et toutes les idées. »

« 3) Sauvez l’Ukraine. J’étais un mois dans la guerre à Kiev en tant que volontaire et j’ai vu à quel point ces gens souffrent. Nous voulons la paix en Ukraine. Merci pour tous les messages d’amour qui me parviennent du monde, d’Iran et d’Ukraine. Enfreindre les règles si vous le faites pour une bonne cause n’est jamais un crime. »

RMC Sport

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi