Camerounactuel

La disparition soudaine du journaliste Martinez Zogo suscite plusieurs réactions

Trois jours après la disparition de Martinez Zogo, journaliste à Amplitude FM, une station de radio à Yaoundé, rien de concret n’est connu sur le lieu où il se trouve.

Selon les rapports, le journaliste bien connu comme l’animateur de l’émission « Embouteillages » (une émission connue pour ses critiques des hauts responsables du gouvernement et d’autres personnes influentes au Cameroun) sur Radio Amplitude Fm a été enlevé dans la nuit du 17 janvier 2023 vers 20 heures alors qu’il rentrait chez lui après le travail.

Plusieurs acteurs politiques et différents organes de presse ont inondé les médias de réactions à sa disparition soudaine.

Le président du parti Cameroon Renaissance Movement, Maurice Kamto, s’est exprimé sur son compte Twitter le 19 janvier avec le message suivant :
« Depuis hier, les médias sociaux rapportent l’enlèvement de l’animateur radio Martinez Zogo par des hommes non identifiés. J’apporte mon réconfort à sa famille et demande aux autorités compétentes de prendre les mesures nécessaires pour clarifier cette situation inacceptable ».

Le président du parti Mouvement populaire pour le dialogue et la reconstruction, MPDR, le professeur Jean Claude Shanda Tonme a également réagi et condamné les menaces contre la presse. Il réitère l’urgence et la nécessité de dépénaliser les délits de presse.

« Le MPDR regrette profondément cette situation qui intervient au moment où plusieurs journalistes se sentent menacés et alors que le directeur de publication du quotidien du pays, « Le Messager », a passé plusieurs heures d’interrogatoire dans les services de la gendarmerie, malgré une santé plus que délicate ».

Il est allégué que Zogo a récemment fait un commentaire sur un détournement présumé de fonds publics au profit d’un homme d’affaires bien connu, Amougou Belinga, et ceci est pointé comme la raison possible de sa disparition soudaine.

« Nous n’avons toujours pas de nouvelles de Martinez Zogo mais nous gardons l’espoir qu’il est vivant. La police, la gendarmerie et les autres services de renseignements sont déjà au courant de cette affaire », explique le rédacteur en chef de la radio Amplitude FM, comme le rapporte le journal Info Matin.

Rappelons que Martinez Zogo a été détenu en janvier 2020 pour diffamation et a été libéré le 20 mars 2020 suite à une forte pression nationale et internationale de la part des organisations internationales.

CNA

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi