Camerounactuel

Industrie brassicole : pourquoi Diageo cède Guinness à la SABC

L’opération de rachat a été officialisée le jeudi 14 juillet 2022. La filiale du groupe Castel va contrôler près de 89% du marché local de la bière.

La société Guinness Cameroun, filiale du groupe britannique Diageo, est désormais la propriété de groupe français Castel. Les deux multinationales ont conclu un accord commercial y relatif le 14 juillet 2022. En effet, une revue stratégique des options pour soutenir la croissance continue de Guinness au Cameroun a identifié des contraintes de capacité au niveau local.

« Cet accord fournit donc une plateforme solide pour Guinness, à la distribution, via les cinq sites de production de Sabc et son réseau de distribution national », peut-on lire dans le document qui annonce la vente. Même si le montant de la transaction financière n’a pas été révélé, l’agence de presse Reuters situe le coût à 300 milliards de francs CFA (459 millions de dollars).

Une opération plus ou moins attendue 

Pour l’heure, l’opération est encore soumise à l’approbation des autorités règlementaires et celles en charge de la concurrence.

« Au lieu de se lancer dans un vaste, long et coûteux programme d’extension de ses capacités de fabrication, au lieu de s’encombrer des contingences de l’importation des produits, Diageo confie sa production à une entreprise qui a de la capacité de production disponible, qui dispose d’une couverture territoriale inégalable ainsi que d’un réseau de distribution à l’avenant. C’est une décision tout à fait compréhensible. Le démarche actuelle des deux entreprises relève tout simplement du bon sens », explique un expert en marketing.

« Il faut noter que le Cameroun est l’un des rares pays du réseau où Guinness était encore en concurrence avec le groupe Castel. Partout ailleurs, la Guinness est produite et distribuée par le groupe Castel », fait-il remarquer.

CLAUSES ET DEAL Dans le fond, l’opération conclue prévoit des accords de production et de distribution de Guinness au Cameroun à l’échelle nationale ; une augmentation de la capacité de production et de distribution pour poursuivre la croissance de Guinness au Cameroun et une collaboration étroite de Sabc (Castel) et Guinness Cameroon S.A dans les mois à venir pour assurer une transition fluide et la poursuite des projets de Guinness.

Si donc l’acquisition est confirmée, cela va permettre à Castel de consolider ses parts de marché au Cameroun, passant de 74 % à 89 %, devant la concurrence déjà existante avec l’Union Camerounaise des Brasseries (UCB), avec 10 %, mais aussi devant de nouveaux entrants, comme la Société Brasseries Samuel Foyou (Brasaf) et Gracedom Invest qui vendra les produits Coca-Cola.

« Depuis sa création, Castel n’a cessé d’être en mouvement. L’acquisition de Guinness Cameroun est un nouveau jalon dans l’histoire de son développement en Afrique comme au Cameroun où il est solidement implanté et sert des millions de clients à travers ses 90 marques iconiques », a fait savoir Gil Martignac pour le compte du groupe Castel.

Et de poursuivre : « Cette acquisition permet au groupe Castel d’étendre son portefeuille au marché stratégique de la bière brune et renforce le partenariat historique avec Diageo dans de nombreux autres marchés ».

La Sabc, leader agro-industriel régional de référence dans la production et la commercialisation de boissons est implantée sur l’ensemble du territoire national à travers 09 usines, 06 salles de brassage, 21 chaînes d’embouteillage, 05 régions commerciales et 42 centres de distribution.

Depuis 75 ans, chaque produit du groupe Sabc (les brasseries du Cameroun, Sacaver, Semc, aujourd’hui Guinness), est un engagement au développement du Cameroun. Ce patrimoine national évalué à 1310 milliards de francs CFA en termes d’investissements, fait vivre des milliers de ménages.

Défis Actuels

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi