Camerounactuel

« Il n’y avait pas d’eau. L’électricité et la climatisation ne marchent pas » : les supporters du « fan village » de Doha en colère

Non loin de Doha, dans l’un des fan villages du Qatar pour la Coupe du monde 2022, des dysfonctionnements empêchent des supporters de profiter des chambres éphémères installées dans des conteneurs. Après le sujet de BFMTV et RMC, le Comité Suprême a répondu.

Tout ne se passe pas comme prévu dans les « fan villages » du Qatar. Ces lotissements de logements éphémères servent à une partie des 350.000 personnes qu’il faut loger quotidiennement à Doha pendant la Coupe du monde 2022. Mais le défi logistique, que le pays hôte prépare depuis plus de dix ans, connaît de sérieux ratés. BFMTV s’est rendu dans l’un de ces lieux, à quinze minutes du centre-ville de la capitale. 6.500 chambres construites dans des préfabriqués aux allures de conteneurs ont été installées, mais plusieurs ne sont pas prêtes.

Dans les allées, beaucoup de supporters se plaignent. Alors que la compétition a déjà bien débuté, des travailleurs installent encore des chambres. Le Qatar était-il prêt pour gérer cet afflux de fans? Yvan, un supporter français rencontré, en a fait les frais. Pour 200 euros la nuit, il ne s’attendait pas à un tel accueil. « C’était sale partout, avec de la poussière de chantier, jusque dans les lits. Les photos étaient bien, sur le site Internet. Et lorsque vous arrivez, c’est autre chose », témoigne-t-il, médusé.

Deux autres supporters français, arrivés quelques heures plus tôt, songent déjà à quitter les lieux. « Il n’y avait pas d’eau. L’électricité et la climatisation ne marchent pas », déplore l’un d’eux, avant de montrer l’état déplorable de la salle de bain de sa chambre, avec de l’eau au sol et une douche hors d’usage.

Un problème de « négligence »

Rendre compte de ces problèmes fait grincer des dents. Pendant que BFMTV filme des conteneurs encore en cours d’installation, un homme s’approche. Il se présente comme étant responsable du site. « Vous avez une autorisation pour filmer? », demande-t-il avant d’emmener les journalistes à l’abri des regards pour regarder les images enregistrées sur la caméra et tenter une intimidation.

« Vous pouvez supprimer cette image? (…) Ne créez pas de problèmes au pays. Cela peut prendre des proportions énormes, vous n’avez pas idée. Les choses sont très tendues et vous passerez une mauvaise journée. Et je ne veux pas que vous passiez une mauvaise journée ».

Le Comité suprême de la Coupe du monde, dans une réponse adressée à RMC Sport, admet de la « négligence » et des dysfonctionnements dans le déploiement de ces villages de supporters: « Nous sommes conscients qu’un certain nombre de supporters ont rencontré des ralentissements au moment d’effectuer leur check-in dans le Fan village et ce en raison de la négligence des propriétaires et des opérateurs. Une partie ces installations, qui sont livrées et gérées par différentes entités privées, ne correspondaient pas aux normes requises et attendues par les supporters ».

Quelques heures après le tournage, près de 200 personnes ont été transférées pour être relogées. « Bien que ces sites soient gérés par des entités privées et indépendantes, corriger les problèmes constatés reste la priorité absolue du Comité suprême, assurent les organisateurs. Des remboursements complets et une option alternative d’hébergement gratuite pour la durée de leur séjour sont proposés aux supporters concernés ».

RMC Sport

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi