Camerounactuel

Garoua: les premiers bénéficiers de la remise de peine sont libres

24 détenus sont sortis mercredi dernier de la prison centrale de Garoua et 22 de la prison principale de Poli. Le reste de l’effectif suivra.

C’est un « ouf » de soulagement qu’un ancien élève militaire radié puis condamné, a poussé mercredi dernier. Il a reçu des mains du représentant de Mme le procureur général près la Cour d’appel du Nord, le substitut Achille Tekam, son certificat de levée d’écrou. Dans son regard, l’on pouvait lire une expression de gratitude à l’endroit de son bienfaiteur, le président de la République.

En effet, tous les 24 premiers prisonniers libérés de la prison centrale de Garoua, sur les 477 qui vont sortir dans les jours qui suivent, ont été renvoyés chez eux lors d’une cérémonie de remise en liberté, organisée au sein du pénitencier.

Une cérémonie à laquelle prenaient part, outre le substitut du procureur général, le président de la Cour d’appel du Nord et le délégué régional de l’Administration pénitentiaire du Nord.

Pour la première vague des libérés, l’accent a été mis sur les femmes (03), les mineurs (17) et les condamnés venus du tribunal militaire (04). En effet, l’on note parmi les 477 détenues à libérer de la prison centrale de Garoua, 424 hommes, 03 femmes, 18 mineurs, 28 étrangers et 04 condamnés venus du tribunal militaire.

Sur les 610 bénéficiaires de la mesure, 129 parmi eux vont malheureusement continuer à purger leur peine tout en espérant être libres dans un futur proche.

Jeudi dernier à la prison principale de Poli, dans le département du Faro, 22 condamnés ont recouvré leur liberté à la suite du décret présidentiel, en présence du procureur de la République, Guidoua Kalvouksou.

La cérémonie de libération des condamnés de la prison principale de Tchollire 2 a été organisée samedi dernier en matinée. Les bénéficiaires des remises de peines étaient au nombre de 108 au total. À Guider dans le Mayo-Louti, l’on procédera à la même cérémonie dès cette semaine.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles