Camerounactuel

Football professionnel : le Conseil transitoire au bord de l’implosion

Après la réhabilitation par le président de la Fécafoot, du secrétaire général du Ctfp suspendu par le Général Pierre Semengue, c’est la cacophonie au sein de l’instance, en charge de la gestion des championnats professionnels de football.

La crise au Conseil transitoire du football professionnel joue le§ prolongations. Après la réhabilitation par le président de la Fécafoot, du secrétaire général du Ctfp viré par le Général Pierre Semengue, les membres de l’organe transitoire se déchirent. Au centre de la discorde, le retour de Paul Mebizo’o au poste de secrétaire général de l’instance en charge de la gestion du football professionnel.

Le 23 mai dernier, huit des neuf membres de cet organe se sont réunis en l’absence du président Pierre Semengue «empêché», et qui aurajt «chargé» le 1er vice-président André Noël Essiane de diriger les travaux en son absence, selon le communiqué final. Au terme de ces échanges, plusieurs résolutions ont été adoptées à l’unanimité des membres présents.

En dehors de la confirmation de Paul Mebizo’o au poste de Sg du Conseil transitoire du football professionnel acté, les membres recommandent au président du Ctfp de ramener l’orthodoxie dans la gestion des ressources humaines et financières au sein du Conseil, et de continuer à instaurer une bonne et sereine collaboration au sein du Conseil ainsi que dans les rapports avec la Fécafoot.

La réponse du général des corps d’Armée ne s’est pas fait attendre. Dans un communiqué, Pierre Semengue, qui s’inscrit en faux contre la tenue de cette réunion à laquelle il ne reconnaît pas avoir mandaté son vice-président, botte par ailleurs en touche lesdites résolutions.

«Le président du Ctfp informe l’opinion qu’il ne se reconnu it nullement dans cette pseudo réunion et dit n ‘avoir jamais désigné une quelconque personne le représenter à une réunion manifestement illégale. Il tient tout de nions du Ctfp se tiennent soit sur convocation du Président du Ctfp, soit sur convocation du Président de la Fécafoot, soit sur convocation du Président du Ctfp à la demande motivée et écrite de la majorité des membres. Aucune de ces conditions n ‘ayant été remplie, le Président du Ctfp rejette totalement les résolutions prises et met en garde les auteurs d’une telle forfaiture», écrit le président du Ctfp.

Les échanges épistolaires nauséeux et le spectacle odieux entre le Ctfp et la Fécafoot cachent mal, un malaise qui oppose les deux institutions qui n’accordent plus leur violon. Le président du Ctfp désavoué par ses membres et qui semble clairement avoir été mis en touche, reste tout de même dans l’attente d’un entretien avec le président de la Fécafoot pour évoquer des aspects inhérents à une collaboration idoine entre les deux entités dont le bras de fer pourrait paralyser le football camerounais.

L’Anecdote

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi