Camerounactuel

Examens officiels : 252 406 candidats passent les épreuves du Bepc, Cap STT et industriels

Le ministre des Enseignements secondaires a effectué mardi une tournée dans quelques sous-centres d’examen de Yaoundé pour évaluer le déroulement de l’examen.

C’est la semaine des exa- « mens relevant de la Direction des examens, des concours et de la certification (Decc) au ministère des Enseignements secondaires (Minesec). Depuis hie’r, les candidats au Brevet d’études du premier cycle (206 225), au Certificat d’aptitude professionnel (CAP) industriels (32 7E5), ainsi que des Sciences et technologies du tertiaire (13 456) ont démarré les épreuves écrites à travers le territoire national. Occasion pour le ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Nalova Lyonga, d’effectuer une descente hier dans quatre sous- centres d’examen de Yaoundé pour évaluer leur déroulement.

Etape 1 au Lycée technique bilingue de Nsam. De ce côté, 606 candidats ont répondu présent pour passer le CAP STT dans les spécialités Economie sociale et familiale (ESP) et Secrétariat bureautique (Sebu). Dans chaque salle, 35 candidats dont un par table-banc, comme l’a instruit le ministre pour ces examens.

A en croire Mary Halleson Amabo, chef du sous-centre, il y a juste quelques absences à déplorer, mais tout s’est déroulé tranquillement depuis le matin. Epreuve de Nutrition/cuisine pour les candidats de la spécialité ESP pour commencer, tandis que ceux de Sebu ont croisé le fer avec les Mathématiques commerciales. Ambiance aussi studieuse au lycée technique Charles Atangana.

De ce côté, des candidats du CAP STT, spécialité Employé des services comptables (Escom). Des 494 candidats attendus, le secrétariat a enregistré 14 absents. Une situation qui a inquiété le ministre Nalova Lyonga. Elle a rappelé aux chef de sous-centre et chargé de mission qu’ils devraient essayer de les appeler pour comprendre les raisons de ces absences.

Pour les épreuves du Bepc, le Centre éducatif de Bastos Montessori constitue l’un des sous-centres. 345 candidats y ont été enregistrés. Comme pour les autres examens, ils sont répartis par groupes de 35 par salle et un par banc.

« Nous avons innové cette année avec la collecte des données des candidats, actes de naissance, carte d’identité scolaire, etc, pour les consolider dans la base de données de la Decc. Tout ceci nous a permis de sortir les listes des candidats avec des photos. Cela permet de limiter les différentes fraudes observées dans le système éducatif en ce qui concerne la certification. Nous devons coller à chaque candidat une identité. Ces photos nous permettent d’anticiper sur le processus d’authentification et d’édition des diplômes au Cameroun », a indiqué Dr Madelienne Shewa, directeur des examens, des concours et de la certification au Minesec.

Ambiance plutôt sereine au Lycée de Tsinga qui a enregistré 841 candidats inscrits et répartis dans 25 salles d’examen. Pour ce premier jour, ils ont traité des épreuves d’étude de texte, de correction orthographique, d’informatique théorique et d’éducation à la citoyenneté. Les épreuves écrites de ces examens prennent fin le vendredi 10 juin prochain.

Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles