Camerounactuel

Emmanuel Macron au Cameroun : l’ombre de Franck Emmanuel Biya s’impose sur la visite officielle

L’annonce de sa visite au Cameroun ou de sa tournée africaine n’était donc pas un canular. Ce qui reste à savoir est la réponse à la question : que vient-il faire ?

Pour répondre à ce questionnement chaque Camerounais y va de son imagination passant outre très souvent le programme officiel pour se livrer à des supputations farouchement soutenues.

Pour les uns, Emmanuel Macron serait venu pour rassurer Franck Biya qu’il succédera à son père Paul Biya en 2025. Et lorsqu’on tente de leur expliquer que le Cameroun n’est pas une dynastie ;qu’il n’y aura pas de succession de gré à gré,ils rétorquent qu’il faut se référer à ce qui s’est passé dans de nombreux Etats africains autour de nous.

Et pour renforcer leur position, ils font référence aux différents messages inscrits sui de nombreuses banderoles à l’effigie de Frank Biya et qui jonchent la par cours du président Français de l’aéroport international de Nsmialen à Hilton hôtel où il est logé. Morceaux choisis :  » Franck H.Biya garant des acquis en faveur du développement « ,  » Les Febistes et leur leader Franck Emmanuel; Biya vous souhaitent un agréable séjour « ,  » 1 es iranckistes souhaitent un agréable séjour au Président Emmanuel Macron au Cameroun « , etc.

Reste que quelques heures avant l’arrivée du Président Français, les forces de l’ordre ont commencé à arracher ces banderoles et à procéder à la dispersion des groupes de danses qui avaient été mobilisés pour accueillir Emmanuel Macron au nom du lïls aîné du président delà République.

Dans cette confusion, certains en étaient même à’dire que les auteurs de la pose de ces banderoles feraient l’objet d’un examen de situation de la part des services spécialisés. Qui veut-on embrouiller quand on sait que ces initiatives ne sont pas nouvelles et qu’elles on juste été amplifiées avec l’annonce de l’arrivée au Cameroun de Emmanuel Macron.

On en saura d’avantage ce jour à la fin de son séjour en terre camerounaise.

D’autres soutiennent que la France ayant frémi face l’entrée de la Russie et de la Chine en Afrique en général vient raffermir les liens de coopération avec son pré carré dont le Cameroun. On se souvient que dans l’une de ses rares adresses à la Nation il n y a pas longtemps, S.E Paul Biya avait déclaré que le Cameroun n’est la chasse gardée de personne. Qu’il peut par conséquent engager des liens de coopération avec n’importe quel partenaire de son choix.

Il se chuchote que certains accords de coopération entre le Cameroun et la France étant à terme, Emmanuel Macron vient négocier leurs renouvellements.Ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose.Et l’opposition alors?

Il y a quelques semaines; les réseaux sociaux annonçaient que les leaders de l’opposition camerounaise seront reçus par le président français. Résultat de course le programme officiel ne dit rien sur l’opposition. Ceux qui estimaient que Macron allait recevoir l’opposition pour renforcer la démocratie vont donc revoir leur copie.

Qu’est ce qui s’est passé entre temps ? Emmanuel Macron a-t-il cédé aux desiderata de Paul Biya qui ne veut donner aucun souffle à une, opposition dont il a maintenu la tête sous l’eau ? C’est à voir. Reste que dans cette ambiance confuse, des informations non certifiées ont fait état des rencontres avec certaines formations politiques au nom de l’ambassade française.

Dans cette foulée une source annonçait l’audience à une délégation de l’Upc à l’Ambassade de France à Yaoundé. Rencontre bien partie pour rester officieuse. Passons outre la supputation autour de pourquoi le président Paul Biya n’est pas allé accueillir son homologue à l’aéroport.

Ouest Echos

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi