Camerounactuel

Douala: le coronavirus virus pourrait y faire plus de victimes si rien n’est fait

Selon le Dr Aristide Abah Abah, si les populations de la ville de Douala ne respectent pas les mesures édictées par le gouvernement, la capitale économique du Cameroun enregistrera des morts en cascade.

Le Coronavirus poursuit tranquillement son bonhomme de chemin au Cameroun en semant le chaos et la désolation dans les familles. Malgré les vingt mesures prises par le gouvernement camerounais pour stopper cette pandémie qui a mis le monde entier à genoux, la maladie progresse plutôt et fait au fil des jours de nombreuses victimes.

Selon le bilan fait par le ministre de la Santé Publique De Manaouda Malachi en date du 19 avril 2020, le Cameroun a déjà franchi la barre de mil personnes contaminées par le Covid.

Près de trois cents patients ont été guéris de cette maladie tandis que quarante deux personnes y sont mortes. D’apres ces chiffres qui inquiètent le gouvernement camerounais et le ministre de la Santé Publique qui demande de durcir les mesures gouvernementales visant à limiter la pandémie, le taux de mortalité a doublé en un laps de temps.

La croissance rapide de cette maladie au sein de la population est du aux non respect des mesures édictées par le gouvernement camerounais, à l’indiscipline et l’incivisme des populations qui ne prennent pas encore au sérieux cette maladie qui a déjà décimé des dizaines de milliers de personnes dans le monde.

D’après le Dr Aristide Abah Abah Chef de la surveillance épidémiologique au ministère de la Santé Publique, les jours qui arrivent seront plus difficiles à vivre, «il faut s’attendre au pire», laisse entendre celui qui a entretenu les journalistes de la région du Littoral et de la ville de Douala il y. a quelques jours sur la manifestation de cette pandémie, les moyens de prévention et d’avantage sur les stratégies de lutte.

Parlant de la maladie dans la région du Littoral net dans la ville de Douala en particulier le chef de la mission d’appui à la réponse au Covid-19 dans la région du Littoral a ajouté que la ville de Douala aujourd’hui deuxième foyer de cette maladie après la ville de Yaoundé comptera ses morts par milliers, «on attend dans une ville comme Douala 3000 à 4000 morts.

Puisque selon les prévisions, plus de 20.000 personnes seront contaminées vu que les gens n’ont pas changé de comportement», fait-il savoir. Les gens mourront beaucoup par défaut de prise en charge explique l’expert.

«Le gouvernement camerounais mis tout ce qu’elle peut avoir pour lutter contre le Covid 19, malgré cela on ne réussira pas à stopper le nombre de mort. Car sur le plan de la prise en charge on est limité. On n’a pas tous les moyens qu’il faut pour prendre toute le monde eh charge. Même les États les mieux financièrement lotis que nous n’ont pas résisté. Même ceux qui ont un système de santé à la pointe de la technologie ont été dépassés combien de fois nous», explique le médecin avant d’ajouter que les gens mourront par manque de soins

. «Dans les pays développés, les médecins sont débordés ce sera la même chose chez nous. On ne pourra pas s’occuper de tout le monde. Imaginer qu’on ait sur la main 2000 malades à la fois, on ne pourra pas prendre en charge toute le monde. Les autres patients mourront par manque de soins», déclare-t-il.

Mesures préventives

Pour prendre en charge convenablement un malade du Covid 19, «il faut un dispositif de ventilation qu’on ne trouve pas partout et dans les hôpitaux camerounais. Malgré la politique sanitaire du Cameroun qui permet que les patients des zones périphériques soient pris en charge en cas de la maladie, il faut du moins reconnaître la prise en charge du Covid-19 demande un dispositif special.

Ce que les hôpitaux camerounais n’ont toujours pas. D’après un médecin membre de l’ordre des médecins du Cameroun, le Cameroun ne dispose qué de 14 lits avec dispositif de ventilation pour prendre en charge les malades du Covid19.

Si on a des problèmes d’oxygène dans nos hôpitaux, vous pouvez comprendre que la prise en charge des malades du Corona virus ne sera pas aisé», avait déclaré ce dernier sur les antennes d’Equinoxe Soir.

Pour infléchir la courbe des décès annoncée par le spécialiste de la santé, envoyé en renfort dans la région du Littoral, il juste une chose à faire: accélérer la sensibilisation et les mesures préventives sinon, on comptera les morts par milliers.«les recherches pour trouver le remède du Covid 19 sont lancées dans au moins dix huit pays du monde.

On n’ a pas encore trouver le traitement préventif ou encore le traitement curatif. La seule chose à faire c’est de sensibiliser. C’est d’amener’ les populations à respecter les mesures prises par le gouvernement. Ce n’est qu’ainsi qu’on peut réussir»,affirme Dr Aristide Abah Abah.

«si chacun reste chez lui, et se lave régulièrement les mains avec de l’eau et du savons, porte son cahe nez en public, reste à un mettre de son interlocuteur, ne salue plus avec les mains comme avant, on peut réussir ce challenge. Si les populations de la ville de Douala ne changent pas de comportement, je vous assure on frôlera le pire», explique celui qui invité tes journalistes à communiquer suffisamment sur cette pandémie qui défie lè monde entier.

Source: Nouvelle expression

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles