Camerounactuel

Dépistage au Coronavirus: Douala a son laboratoire d’analyses

Annonce faite samedi par le directeur de l’hôpital Laquintinie, au terme de la réunion journalière de coordination des activités de lutte contre la pandémie à Douala.

Le dépistage du Covid-19 est effectif à l’hôpital Laquintinie de Douala depuis ce vendredi 3 avril 2020. Une étape déterminante dans la décentralisation du dépistage et de la prise en charge des cas positifs vient d’être franchie.

La nouvelle a été rendue publique au cours de la réunion de coordination des activités de lutte contre le Covid-19 présidée ce samedi 4 avril par l’inspecteur général des services du gouverneur du Littoral, Abou-bakar Njikam.

L’installation du laboratoire, avec l’appui du Centre Pasteur, arrive dans un contexte marqué par le lancement de la campagne de dépistage massif des populations.

Le laboratoire équipé de technologies de pointe est constitué, entre autres, d’une salle de traitement des données et de convivialité du personnel, d’une partie administrative, puis du cœur du laboratoire dont l’accès est strictement interdit aux personnels externes au dit service.

Pour assurer son fonctionnement optimal, huit techniciens y sont à pied d’œuvre depuis l’ouverture. « Nous pouvons analyser plus de deux cents à trois cents échantillons.

La capacité doit tenir compte des ressources humaines et de l’organisation. Etant donné que les installations se poursuivent, nous pouvons actuellement réaliser entre 100 et 150 échantillons par jour », a expliqué Dr Grace Ngondie Owona, chef du service des laboratoires à l’hôpital Laquintinie.

Outre le laboratoire, cette formation sanitaire, sur instruction du ministre de la Santé publique, a mis en place 88 lits. A en croire le directeur de l’hôpital Laquintinie, Pr Louis Richard Njock, sa structure est capable de prendre en charge les stades légers et modérés des cas de Covid-19.

En sus, il existe une plateforme des hôpitaux de la ville de Douala. « Nous avons pensé que l’hôpital gynéco obstétrique allait être spécialisé pour la prise en charge des cas sévères, avec mise à disposition de 17 lits de réanimation.

Nous avons aussi un centre de prélèvements et de dépistage dans les hôpitaux périphériques qui vont convoyer leurs prélèvements à Laquintinie qui va être le centre d’analyses et qui va pouvoir donner le diagnostic au laboratoire », a indiqué Pr Louis Richard Njock. Un dispositif technique qui va être mis à l’épreuve au cours de la durée de la campagne de dépistage massif des populations.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles