Camerounactuel

Comprendre l’explosion du temps additionnel depuis le début du Mondial

La première journée de poules du Mondial au Qatar s’est achevée jeudi à Doha. L’ambition des arbitres et de la FIFA d’avoir plus de temps de jeu effectif s’est accompagnée d’une vraie augmentation du nombre de minutes additionnelles lors des 16 premiers matchs du tournoi.

Les 16 premiers matchs de la Coupe du monde ont rendu leur verdict et des premières tendances. En particulier en ce qui concerne l’arbitrage. Si aucun carton rouge n’a été distribué lors de la première journée de la phase de groupes, les officiels ont cherché à multiplier le temps de jeu effectif avec un décompte minutieux du temps perdu pendant les rencontres.

Fini les secondes grattées de manière intempestive puisque les arbitres ont compensé avec de longues minutes de temps additionnel. Selon les statistiques d’Opta, les rencontres de la première journée ont ainsi été accompagnées d’une moyenne de 13 minutes et 46 secondes de temps supplémentaire.

Presque le double de 2018

N’en déplaise à la FIFA qui assure que le temps additionnel n’a pas subi de transformation majeure depuis la Coupe du monde en Russie, le Mondial 2022 a vu les minutes rajoutées à la fin de chaque période passer du simple au double en quatre ans. En 2018, le temps additionnel moyen pendant la Coupe du monde était de 7 minutes et 12 secondes alors que le total ne dépassait pas 5 minutes et 47 secondes en 2014.

Au-delà de la Coupe du monde, l’écart est encore plus important entre le tournoi disputé au Qatar et les deux derniers Euros. En 2016, les matchs du tournoi européen n’avaient bénéficié que de 4 minutes et 41 secondes de temps additionnel moyen avant d’attendre 6 minutes et 28 secondes pour l’Euro 2021.

Collina entendu par les arbitres

Patron de l’arbitrage mondial, Pierluigi Collina avait demandé aux officiels de bien prendre en compte toutes les interruptions du jeu pendant les matchs de la Coupe du monde avant de définir le temps additionnel.

« En Russie, nous avons essayé d’être plus précis pour compenser le temps perdu pendant les matchs et c’est pourquoi vous avez vu six, sept ou même huit minutes supplémentaires, a expliqué Pierluigi Collina face à la presse avant le début du tournoi. Pensez-y: si vous marquez trois buts en une mi-temps, vous perdrez probablement quatre ou cinq minutes au total à cause des célébrations et de la reprise. » Visiblement le message de l’ancien arbitre italien a bien été entendu pour le début de ce Mondial 2022 au Qatar.

RMC Sport

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi