Camerounactuel

Célestin Djamen : « je n’ai pas l’intention de quitter le Mrc»

L’homme politique, vient de faire un démenti sur sa démission du parti de Maurice Kamto, pour rejoindre une autre formation politique, notamment le Pcrn de Cabral Libii.

Ce lundi 4 mai 2020, Célestin Djamen, le secrétaire national chargé des Droits de l’Homme du Mrc, est l’invité d’Abk radio. C’est une chaîne privée émettant depuis Douala au Cameroun. Il en profite pour faire un démenti sur les rumeurs de sa démission au sein du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). « C’est la 13ème démission du Mrc qu’on m’attribue. Ils m’ont d’abord envoyé au Rdpc, au Sdf », précise l’homme politique.

Il indique alors dans la foulée que son départ de cette formation politique n’est pas pour demain. « Je n’ai pas l’intention de quitter la Mrc… On ne peut pas me faire de reproches, je n’ai pas quitté ce camp pour rejoindre le camp d’en face. Mais j’ai effectivement eu des propositions», informe celui-ci. Par ailleurs, il dit ne pas avoir l’intention de vouloir challenger Kamto à la présidence du Mrc.

Double scrutin

«Je ne suis pas dans l’obsession des postes. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent. Je reçois chaque jour des tonnes d’insultes mais ça, c’est leur problème», clarifie-t-il. L’actualité du moment c’est la lutte contre la pandémie du coronavirus. Dans cette lancée, le premier ministre vient de mettre sur pied des nouvelles mesures. Pour Célestin Djamen, il s’agit là des mesures suicidaires. «La mesure du gouvernement qui porte sur l’ouverture des bars après 18h est une mesure criminelle, totalement irresponsable. C’est une mesure qui envoie les Camerounais à la mort».

Célestin Djamen est connu pour sa liberté de ton depuis qu’il était au Sdf. Alors dans le Mrc, il garde la même lucidité. Cela est vrai en février 2020, alors que Maurice Kamto est en tournée occidentale, il estime que la libération se fait à l’intérieur du Cameroun et non ailleurs. Il est aussi contre le choix de son parti de boycotter le double scrutin du 9 février 2020.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi