Camerounactuel

Cameroun : un pasteur interdit de prêcher sur la foi et les pratiques musulmanes

Le pasteur Alain Favour a enfin retrouvé sa liberté. Arrêté il y a plusieurs semaines, l’homme de Dieu a été libéré après avoir payé une amende. Il avait été arrêté à la demande de fidèles musulmans et d’un administrateur qui s’offusquaient de ses prédications concernant leur foi à la radio.

« Le document qu’il a signé avant sa libération stipulait qu’il ne prêcherait plus sur la foi et les pratiques musulmanes. Il devrait rester à l’écart de tout ce qui concerne la foi musulmane », a déclaré une source.

Ce n’est pas la première fis qu’un pasteur est arrêté au Cameroun. Il y a quelques mois, un pasteur avait été arrêté à Douala avec 18 kilogrammes de Drogue à l’aéroport international de Douala.

La Méthamphétamine du nom de ce produit toxique était dissimulée dans des valises d’un usager, pasteur de nationalité nigériane âgé de 43 ans et en partance pour la Grèce.

Il a été gardé à la division régionale de la police judiciaire du Littoral à Bonanjo dans le cadre d’une enquête en cours. Son complice dans ce trafic un Camerounais d’après plusieurs sources. Le colis est évalué à la somme de 700 millions de francs CFA

En 2020 un autre pasteur avait été arrêté. Le pasteur Samuel était accusé par ses fidèles d’avoir emprunté leurs argents depuis mois et de ne les leur avoir toujours pas remboursés jusqu’à ce jour.

Un homme de Dieu présumé « escroc ». Le monsieur prénommé Samuel, pasteur de l’église de réveil baptisé « Assemblée des Lumières » basée à Buea, aurait commis un péché ou encore transgressé de la foi religieuse.

A en croire nos confrères de Radio Balafon (un média privé émettant dans la cité économique, Douala), au cours de leur journal de 19 heures de ce mercredi 28 octobre 2020, ce chrétien a été placé en garde à vue ce mercredi 28 octobre 2020, dans la ville de Douala. Et pour cause, les fidèles de ce dernier lui réclament la somme de 350 millions de Francs CFA.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi