Camerounactuel

Cameroun – « survival initiative »: Atanga Nji ouvre un autre front contre Orange et Mtn

Dans deux correspondances, le ministre camerounais de l’Administration territoriale ordonne à ces deux compagnies de téléphonie mobile de bloquer les comptes de cette initiative sociale jusqu’à nouvelle ordre.

Dans deux correspondances frappées de la mention « Très Urgent » signée ce 27 Avril, le ministre de l’Administration Territoriale somme les opérateurs de téléphonie mobile Mtn et Orange de clôturer les comptes mobiles  de la collecte de fond lancée par le Maurice Kamto et ses alliés. Dans ladite correspondance, le patron de la territoriale rappelle que c’est bien lui, la tutelle des partis politiques et des associations et que celui-ci n’a pas connaissance d’une association dénommée « survie-cameroun-survival initiative ».

Pour soutenir son argumentaire, Atanga Nji, évoque la loi du 19 décembre 1990 en son no 90/056 pour dire qu’il est formellement interdit à un parti politique de recevoir des fonds à l’extérieur. Il continue dans une injonction en arguant que le fait que Mtn et Orange se positionnent en co-auteur ou complice d’une activité « illégale ». Dans cette lancée, le ministre demandant purement et simplement le gel de ce compte de cette initiative humanitaire.

Confusion

Une très triste situation, qui plonge malheureusement les camerounais dans la confusion totale. L’initiative de Maurice Kamto et ses alliés vise d’abord à venir en aide aux populations dans le besoin, suite à cette pandémie du coronavirus. Avec cette action de ministre, il vient tout simplement de mettre de l’huile sur le feu.

De l’avis de plusieurs observateurs, il est inconcevable dans un pays où les gens ont faim de supporter un tel dérapage d’un ministre de la République. Ceux-ci appellent le premier ministre à saisir la balle au bon pour trancher une fois pour toute cette triste situation qui n’honore pas la mémoire de notre pays.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles