Camerounactuel

Cameroun : « on ne devrait plus parler d’équilibre régional mais d’égalité de chance pour tous »

Cyrille Rolande Bechon, directrice exécutive Ndh.

« La politique de l’équilibre régional est une consécration de la médiocrité. En effet, si l’on pouvait comprendre cette politique dans le passé au temps de son lancement, elle n’est plus acceptable aujourd’hui. Elle n’est plus acceptable parce qu’elle conforte une sorte de discrimination du fait des origines ethniques.

Avec cette politique, les non méritants sont privilégiés au détriment des meilleurs. Cette politique renforce les clivages ethniques et identitaires. On ne construit pas un pays et une société forte avec les moins méritants, on construit un pays avec le travail et des valeurs. Avec une population jeune comme celle du Cameroun, la bonne gouvernance aurait voulu que le seul critère de promotion et d’ascension sociale soit le mérite. Cette politique n’a plus de raison d’être.

Pour s’en passer, les pouvoirs publics devraient privilégier un partage du gâteau national comme certains l’appellent, en termes de financement d’infrastructures efficace d’éducation et de formation, d’assainissement, de soins de santé. Le Cameroun a besoin d’une redistribution des richesses pour l’amélioration des conditions de vie et une saine émulation. Il s’agit de travailler et de promouvoir l’égalité de chance par- tout sur le triangle national. On ne devrait plus parler d’équi- libre régional mais d’égalité de chance pour tous ».

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles