Camerounactuel

Calixthe Beyala : « Macron arrive au Cameroun avec l’atout majeur de la Françafrique : Achille Mbembe »

Pour avoir appris que l’universitaire fera partie de la délégation du président français, la romancière lui colle l’étiquette de « Françafricain ».

On le sait depuis un bon moment déjà, Calixthe Beyala n’apprécie pas la collaboration entre le président français Macron et son compatriote Achille Mbembe. L’écrivaine a vu d’un très mauvais œil son implication dans le sommet franco-africain de l’an passé à Montpellier. Aujourd’hui, l’annonce de la présence de l’universitaire dans les bagages d’Emmanuel Macron à la faveur de sa visite dans son pays met littéralement l’icône de la littérature francophone hors d’elle.

« Macron arrive au Cameroun avec des artistes françafricains, des journalistes françafricains et dans son sous-sol l’atout majeur de la Françafrique : Achille Mbembe. Achille Mbembe le françafricain est celui qui a aidé Macron a organisé le cirque de Montpellier où ils ont tenté de corrompre la jeunesse africaine. Il est aussi celui qui essaie de convaincre les occidentaux de mener une guerre réelle contre le Cameroun et d’autres pays, pour chasser dit-il, les dictateurs. Nous savons ce que ces interventions ont fait de la Libye ou de l’Irak. Non, merci… Nous sommes assez matures pour trouver d’autres solutions », affirme la romancière franco-camerounaise dans une publication postée ce 23 Juillet 2022 sur son compte Facebook.

Achille Mbembe est accusé d’être « le chantre de la recolonisation du continent ». Beyala pense qu’il est de ceux qui aidèrent dans le passé, les Occidentaux à « esclavagiser et coloniser l’Afrique ». « Ce fut fait avec la collaboration de ses propres enfants, une infime minorité certes, mais ce fut réel ». La romancière ne loupe pas les responsables du RDPC qu’elle égratigne au passage.

« Je trouve inadmissible qu’à l’heure où le peuple camerounais a faim, le RDPC puisse débloquer 10 millions de nos malheureux francs pour aller accueillir un chef d’état ! La France a-t-elle déjà mis des hommes le long du chemin pour accueillir un dirigeant africain ? Nous donnons nous-mêmes aux autres les occasions de nous mépriser… Un bouquet de fleurs et quelques motards suffisent ! », reproche-telle.

Voici dans l’intégralité son texte au vitriol

France-Afrique, l’impossible reconquête

Macron arrive au Cameroun avec des artistes françafricains, des journalistes françafricains et dans son sous-sol l’atout majeur de la Françafrique : Achille Mbembe.

Achille Mbembe le françafricain est celui qui a aidé Macron a organisé le cirque de Montpellier où ils ont tenté de corrompre la jeunesse africaine. Il est aussi celui qui essaie de convaincre les occidentaux de mener une guerre réelle contre le Cameroun et d’autres pays, pour chasser dit-il, les dictateurs. Nous savons ce que ces interventions ont fait de la Libye ou de l’Irak. Non, merci… Nous sommes assez matures pour trouver d’autres solutions

La France tente de pénétrer nos sociétés en utilisant des visages rassurants mais non moins inquiétants pour le devenir du continent. Ainsi, nous sommes tous invités à aller le rencontrer au Club Noah, financé par qui ? Ceci paraît bien sympathique, s’il ne cachait les objectifs d’une présence pas seulement économique – ce dont je m’en fiche, pourquoi plus la Chine que la France ? – mais militaire.

La France veut nous pénétrer par la société civile, et c’est impossible car en dépit de la corruption, les françafricains sont moins nombreux que les panafricains. Nul ne saurait arrêter la marche d’un monde diversifié qui induit la pluralité des partenaires pour l’Afrique.

En observant de plus près le comportement d’Achille Mbembe, le chantre de la recolonisation du continent, on comprend mieux comment les Occidentaux ont fait pour esclavagiser et coloniser l’Afrique. Ce fut fait avec la collaboration de ses propres enfants, une infime minorité certes, mais ce fut réel.

Quant aux autres camerounais accompagnant de Macron, il ne s’agit là que de quelques affamés, de quelques assoiffés d’une gloire qui leur échappe dans l’exercice de leur métier.

Je trouve inadmissible qu’à l’heure où le peuple camerounais a faim, le RDPC puisse débloquer 10 millions de nos malheureux francs pour aller accueillir un chef d’état ! La France a-t-elle déjà mis des hommes le long du chemin pour accueillir un dirigeant africain ? Nous donnons nous-mêmes aux autres les occasions de nous mépriser… Un bouquet de fleurs et quelques motards suffisent !

Calixthe Beyala

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi