fbpx

Cameroun Actuel

Brenda Biya : « je suis homosexuelle et j’espère que mon histoire fera changer les mentalités au Cameroun »

Brenda Biya

Après son aveu public qui a fait fureur au sein de l’opinion publique, la fille du président de la République Paul Biya a donné une interview au journal Le Parisien.

Brenda Biya, 27 ans. Originaire d’un pays où l’homosexualité est une pratique interdite par la loi, a affirmé être homosexuelle.

C’était le 30 juin dernier via son compte instagram. Un aveu qui a choqué l’opinion publique au regard de ce qu’elle représente. Brenda est la fille du président de la République Paul Biya en exercice depuis 1982.

Dans Le Parisien « Bree » comme elle a toujours été appelée affectueusement par ses compatriotes se dit soulagée d’avoir pu se décharger. ‘J’ai reçu beaucoup de soutien de la part des organisations camerounaises et occidentales ». Même si à côté elle a reçu des réactions négatives. « Il y en a eu de très violentes, que je suis en train de digérer. Je me dis ça va passer comme tout ».

Concernant son penchant pour le sexe féminin elle confie « j’ai eu mon premier crush pour une fille quand j’avais 16 ans. Mais j’ai eu du mal à l’accepter ».

Elle avoue être en couple avec la Brésilienne depuis 8 mois. « Je l’ai amenée trois fois au Cameroun mais sans jamais dire vraiment ce qu’elle était pour moi », confie Brenda Biya.

L’homosexualité est interdite au Cameroun pour rappel, « cette loi existait avant que mon père soit au pouvoir. Je la trouve injuste et j’ai espoir que mon histoire la fasse changer ».

Elle précise d’ailleurs que « les mentalités sont en train d’évoluer au Cameroun, notamment chez la jeune génération.

Cela n’empêche que la jeune femme sache qu’en se dévoilant elle a beaucoup à perdre. « Je peux perdre beaucoup : froisser les liens avec ma famille, ne plus avoir le droit d’aller dans mon pays, être mise en prison… », craint-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi