Camerounactuel

Business : Brenda Biya annonce pour bientôt la création de son entreprise

La fille du président la République du Cameroun, a fait cette annonce le 20 avril 2020 sur son compte Facebook. Dans cette famille, l’amour du business est une vieille habitude.

Vente de perruques et de salons artisanaux, c’est le business que va lancer Brenda Biya, l’unique fille de Paul Biya. Elle tend les bras à l’entrepreneuriat. Sur son compte Facebook, la jeune femme née en 1994 a annoncé la création sous peu de Bree Inc, « Bree culture inc shopping et vente au détail perruques et salons artisanaux (bientôt). » A « bientôt » donc, le temps que le public découvre le lieu de localisation, le nombre d’emplois, la forme juridique, la provenance de la marchandise, le coût de l’investissement etc.

Pour autant, la future chef d’entreprise a annoncé qu’une partie des bénéfices engrangés sera reversée aux œuvres de charité. Mais chez les Biya, se mettre à son compte ou investir largement dans une entreprise est une passion. Si l’une des phrases les plus connues de Paul Biya c’est « la terre ne trompe pas », c’est parce que le chef de l’Etat lui-même est un bon cultivateur. Du moins quand l’énergie le lui permettait encore.

Mvomeka’à

Des camps d’ananas à l’élevage, le chef de l’Etat ne badine avec ces niches de richesses, malgré ses revenus qu’on peut imager très importants. Petite curiosité tout de même, sur les bouteilles cassables de jus d’ananas  dans un restaurant hyper sélectif de Mvomeka’à,  l’on lit « made in Douala ».  Le dernier très important investissement de Paul Biya a également trait à la terre. Il s’agit de Sud Cameroun Hévéa.

Il n’est pas tout de même seul dans cette  bonne affaire décriée par Green Peace. Plus de 10.000 hectares de forêt déchés juste à 7 km de la résidence villageoise du chef de l’Etat. Mais depuis bientôt deux ans, les 52 bulldozers tous neufs qui étaient en activité ici ont cessé de fonctionner, et les pelles excavatrices, rangées,  après les récriminations diverses.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles