fbpx

Cameroun Actuel

Bilinguisme : le bon exemple qui vient de l’université d’État d’Ebolowa

La pratique de l’usage des deux langues officielles du Cameroun est passée au scanner dans plusieurs structures administratives publiques de la Région du depuis le 25 septembre 2023 par la commission nationale du Bilinguisme et du Multiculturalisme qui séjourne à Ebolowa.

Entre les lignes la Commission Nationale du Bilinguisme et du Multiculturalisme veut voir un peu plus clair dans l’usage des deux langues officielles du Cameroun que sont le français et l’anglais dans les institutions publiques mais aussi accentuer la lutte contre le discours haineux et la xénophobie dans la Région du Sud. Une démarche qui s’appuie sur la loi N°24 du 19 Décembre 2019 portant création et promotion des langues officielles du Cameroun.

A l’étape de l’université d’État d’Ebolowa les échanges ont épousé une couleur parfaitement bilingue. Du service de l’accueil au cabinet du Recteur en passant par les vices-recteurs et les autres composantes de l’institution universitaire les conversations étaient soit en anglais soit en français uniquement. Les membres de la commission se sont rendus à l’évidence que le bilinguisme est loin d’être une simple vue de l’esprit mais une réalité palpable à l’université d’État d’Ebolowa.

Pour Oumarou Dika le Premier Vice-président de la Commission Nationale du Bilinguisme et du Multiculturalisme, « tout ce que nous avons transmis aujourd’hui au personnel de l’université d’État d’Ebolowa sera porteur de progrès. Nous avons été vraiment flatté par cet engagement du Recteur à encourager ses collaborateurs à l’usage des deux langues officielles du Cameroun« .

Renforcer les performances linguistiques

En se satisfaisant de cette avancée noble et encourageante la Commission a tout de même exhorté le Recteur de l’université d’État d’Ebolowa et l’ensemble de ses collaborateurs à faire davantage d’efforts pour que l’usage de l’anglais et du français ne soit pas une option mais plutôt une contrainte qui s’impose à tous.

Cette descente de la commission va donc contribuer de manière significative et positive à asseoir la pratique du bilinguisme comme un socle et un vecteur du vivre ensemble et de la cohésion sociale gage Cameroun uni et indivisible. L’usage des deux langues officielles du Cameroun ne devrait souffrir ni de la discrimination ni de la négligence de la part du personnel mais aussi de la part des étudiants de l’université d’État d’Ebolowa.

Une interpellation au respect de la légalité

De toute évidence la bataille pour un usage effectif des deux langues officielles du Cameroun dans les administrations publiques est une priorité de tous les instants pour le Gouvernement de la République. C’est dans ce registre qu’il faut inscrire cette descente de la Commission dans la Région du Sud qui est un arrêt important qui a d’impulser un nouvel élan à cette dynamique.

L’université d’État d’Ebolowa s’arrime à cette donne sur le plan opérationnel et même celui des performances. Selon le Professeur Jean Bosco Etoa Etoa le Recteur de l’université d’État d’Ebolowa « l’université d’État d’Ebolowa s’arrime à cette politique qu’impulse le Président de la République Son Excellence Paul Biya. Vous savez que l’université d’État d’Ebolowa est une institution qui est entrain de grandir. Elle veut grandir avec les bonnes habitudes et les bonnes pratiques« .

Cette mission va se poursuivre dans plusieurs autres structures publiques de la Région du Sud pour le même exercice.

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi