Camerounactuel

Qui est Jean Bosco Etoa Etoa, le tout premier Recteur de l’Université d’Ebolowa

Promu recteur de l’université d’Ebolowa, celui qui était jusque-là conseiller technique dans les services du Premier ministre devra mettre en pratique toutes ses connaissances théoriques en matière universitaire.

Depuis le 3 juin dernier, le Pr Jean Bosco Etoa Etoa est un homme très sollicité. Ce dernier enchaîne les conversations téléphoniques et les réponses aux multiples messages de félicitations qu’il reçoit sans arrêt. La conséquence de sa nomination, par décret présidentiel, comme tout-premier recteur de l’Université d’Ebolowa.

A son bureau, dans les services du Premier ministre, où il officiait à la fois comme conseiller technique depuis 2016 et chef de division de l’Enseignement, de l’Education et de la Recherche depuis mars 2018, des collègues et amis se sont relayés vendredi pour partager sa joie.

Le fils de Nguélémendouka, dans la région de l’Est, remercie le chef de l’Etat, Paul Biya, pour la confiance placée en lui. En tant que pionnier à la tête de l’Université d’Ebolowa, créée il y a seulement six mois, le maître de conférences et enseignant de mathématiques se dit prêt pour ce nouveau challenge.

Pour cela, il compte puiser dans sa riche carrière universitaire et administrative, aussi bien au pays qu’au Canada, où il a travaillé comme conseiller culturel au haut-commissariat du Cameroun entre 1998 et 2015.

En dehors des services du Premier ministre, le Pr. Etoa Etoa a occupé plusieurs postes de responsabilité à l’université de Yaoundé ll-Soa et au ministère de l’Enseignement supérieur.

« Tout ce qui va être fait sur le terrain ne m’est pas étranger, puisque j’assistais le Premier ministre dans la coordination-des affaires universitaires. C’est vrai qu’une chose est de faire la coordination, une autre est d’appliquer ce que vous coordonnez dans les bureaux, li faudra faire recours à ce que j’ai vécu dans toute ma carrière professionnelle. Je vais m’en servir pour essayer de bâtir quelque chose de cohérent sur la base des imperfections que j’ai pu voir ailleurs », déclare le père de famille âgé de 64 ans.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles