Camerounactuel

Bafoussam : une déplacée de la crise anglophone abusée sexuellement par un chef traditionnel

L’autorité vers qui a été conduite une adolescente partie de la Région du Nord-Ouest et qui n’avait pas où dormir aurait profité de sa situation de détresse pour l’abuser sexuellement. Le commissariat de sécurité publique de Mbouda a récemment été saisi par les tuteurs d’une adolescente pour une affaire de viol. Les faits remontent en effet à six mois.

Selon nos sources, partie de la ville de Bamenda, elle devait s’arrêter à Bafoussam. N’ayant jamais mis les pieds dans cette ville, ses parents lui confient à un chauffeur en indiquant le lieu précis où elle allait être déposée. Bien qu’ayant donné son accord, le chauffeur, en voyant le flux de passagers en quête d’une voiture pour Bamenda à Santa, change d’avis. Il décide donc de transférer ceux qui se rendaient à Mbouda et Bafoussam dans une autre voiture qui avait pour terminus Mbouda.

La fille âgée de 16 ans et qui ne connait aucun mot en français, fait également partie des passagers transférés. Arrivé dans la ville de Mbouda, le chauffeur se contente juste de mettre son ”passager-colis” dans un car se rendant à Bafoussam, sans donner les précisions devant permettre à la fille d’arriver dans sa famille d’accueil. Laissée à Bafoussam, elle n’a aucun contact, ne sait exactement où elle va.

C’est ainsi qu’un conducteur de moto ayant échangé avec elle en langue anglaise, se propose de la déposer dans une chefferie où elle peut au moins avoir un espace pour dormir en attendant de retrouver ses proches. Ce qui est fait. Elle est bien accueillie par le chef qui lui accorde toutes les attentions. Sauf que derrière cette générosité, se cachait des intentions machiavéliques.

Au fil du temps, le chef commence à utiliser de force la jeune fille pour assouvir ses instincts libidineux. Il semble s’y plaire qu’il ne trouve même plus l’urgence d’aider la fille à retrouver sa famille d’accueil. Malgré les avis de recherche lancée dans les médias par la famille qui s’inquiétait.

Excédée six mois plus tard, elle fugue. Grâce à des renseignements, elle se retrouve à la gare routière où elle emprunte un car pour retourner chez ses parents à Bamenda. Elle raconte son histoire émouvante. C’est ainsi que la famille décide d’engager une procédure judiciaire.

Elle est confiée au commissariat de sécurité publique qui avait déjà interpellé le chauffeur à qui la fille avait été confiée au niveau de Santa (ce dernier est écroué depuis des mois à la prison de Mbouda). C’est dans le cadre de ces enquêtes que ce chef traditionnel est sur le point d’être mis aux arrêts. Affaire à suivre !

Mimi Mefo Info

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi