fbpx

Cameroun Actuel

Attention aux cautions bancaires pour les visas d’étude en France : plusieurs structures au Cameroun opèrent illégalement

Dans le processus d’obtention d’un visa d’étude pour la France, les demandeurs doivent fournir une Attestation de virement irrévocable (AVI) ou une caution bancaire pour attester de leur situation financière. Cependant, au Cameroun, plusieurs structures non autorisées proposent ce service, mettant en danger à la fois les étudiants et leurs familles.

Selon la législation française, toute entité fournissant des services financiers, comme les cautions bancaires, doit être autorisée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (Acpr). Une étude récente menée au Cameroun a révélé que sur les structures actives dans ce domaine, 7 agissent dans l’illégalité, n’étant pas enregistrées auprès de l’Acpr.

Parmi les structures illégales figurent notamment AVI Center, Ready study go, EduPass, Boaz study, CBE, Yimmiline et L’étudiant étranger. Seule Studely, immatriculée au registre des agents financiers et figurant sur le registre des organismes enregistrés auprès de l’ACPR, est autorisée à fournir ce service.

Les risques encourus par les structures non réglementaires et les étudiants sont nombreux. En cas d’irrégularité, ces entreprises pourraient se voir suspendues, entraînant des difficultés financières pour les familles et les étudiants. Les fonds déposés pour les cautions pourraient rester bloqués, compromettant ainsi le financement de la première année d’études en France.

Pour éviter de telles situations, il est vivement recommandé aux parents et aux étudiants de vérifier la légalité des structures avec lesquelles ils envisagent de collaborer. En consultant le registre des agents financiers français sur le site du Regafi, ils peuvent s’assurer que l’entité est dûment enregistrée et autorisée à fournir des services financiers. Cette précaution est essentielle pour éviter les risques financiers et les tracas administratifs liés à l’immigration étudiante en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi