fbpx

Cameroun Actuel

Attaque séparatiste à Buea : les Fako Mountain Lions réagissent à la désobéissance civile

Un groupe séparatiste se faisant appeler les Fako Mountain Lions 1, qui prête allégeance au Gouvernement Intérimaire de Samuel Sako Ikome, a revendiqué une série d’attaques dans plusieurs quartiers de Buea, dans la région du Sud-Ouest, le 29 janvier 2024.

Les membres des Fako Mountain Lions ont réitéré dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux qu’ils ont attaqué Buea en raison du non-respect par les habitants des « villes mortes », une forme de désobéissance civile imposée par les séparatistes.

Au moins une personne, Derrick Musonge, a été confirmée décédée, quatre voitures ont été réduites en cendres et deux autres ont eu leurs pare-brises détruits. Selon des sources, deux jeunes filles ont été déclarées disparues dans la région.

La victime décédée était une parente de l’ancien Premier ministre, Peter Mafany Musonge.

Depuis le 9 janvier 2017, les séparatistes luttant pour restaurer l’indépendance de l’ancien Cameroun méridional britannique ont déclaré que chaque lundi serait observé comme un jour de « ville morte ».

Ils affirment toutefois que Buea respecte cette « tradition ».

« Aujourd’hui, le 29 janvier 2024… nous sommes en direct au marché central, vous avez vu que ce sont des personnes qui violent les villes mortes. Aujourd’hui, nous sommes ici pour vous faire savoir que quiconque viole les villes mortes, connaîtra des conséquences… » a déclaré un combattant, ajoutant qu’ils reçoivent des ordres du soi-disant général major Sagat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi