Camerounactuel

André Luther Meka : « Maurice Kamto est le pape des paradoxes »

Le conseiller municipal à Douala 5 et par ailleurs militant du Rdpc vient de faire une déclaration sur son compte Facebook où il tacle le président du Mrc.

André Luther Meka n’est pas content de la manière de faire de Maurice Kamto. Il vient d’ailleurs de publier sur son compte Facebook une tribune allant dans ce sens-là. « Chez Kamto, nous glissons d’un divorce entre la parole et la vérité. Non seulement chez lui les mots n’engagent plus, mais ils s’évanouissent dans le spectre de la néantisation. L’institutionnalisation du discours incohérent s’est installée au cœur de ses sorties », écrit celui-ci.

« Nous ne cessons de remarquer les paradoxes de ce politique atypique. La saga des paradoxes du leader du mrc commence lorsqu’il engage son parti dans une crise post electorale. Après le verdict du conseil constitutionnel, son parti et lui se lancent dans une revendication de la victoire disent-ils volée. Survient alors une série de tartufferies. La politique spectacle et de la théâtralisation prend son lit. Dupont Moretti vient au Cameroun à grands renforts de publicité. Beaucoup pensent qu’il est venu défendre Kamto pourtant, il était venu matérialiser la transmission du bordereau du dossier des biens mal acquis de la famille Obiang que Kamto ne pouvait plus suivre », poursuit l’homme politique.

L’Assemblée nationale

Au passage il s’interroge sur la connaissance juridique de l’enseignant d’université. « On peut même oser s’interroger sur la connaissance du droit par le MRC et son leader. Car comment comprendre que le pape du droit en ouvrant un compte sur l’appel à la générosité publique n’a pas su l’existence de la loi no83/002 du 21 juillet 1983 régissant les appels à la générosité publique qui explique clairement que tout appel à la générosité publique est subordonné à une autorisation ? »

« Comment comprendre que le pape du droit saisisse le bureau de l’Assemblée nationale issu des élections qu’il a lui-même boycotté et demandé le boycott ? Comment comprendre qu’il saisisse l’Assemblée nationale alors que son règlement intérieur informe clairement en son article 81(3) que  » aucune pétition apportée par un rassemblement formé sur la voie publique ne peut être reçue par le bureau (…)? », s’interroge ce dernier.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles