Camerounactuel

Yaoundé : l’effondrement d’un immeuble tue 4 personnes

L’incident malheureux  est survenu ce jeudi  9 avril 2020, au quartier Obili, non loin de la chapelle de ce quartier.

Drame ce jeudi 9 avril 2020 au quartier Obili à Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. De source sur place, la chute d’un immeuble tue 4 personnes et fait de nombreux blessés.   «Ce qui se passe c’est que, l’immeuble que voici, situé à la montée Chapelle Obili s’écroule avec plusieurs personnes à l’intérieur. Il s’écroule au niveau de derrière et tombe sur plusieurs autres maisons», confie un témoin de la scène.

Le préfet du Mfoumdi et tout son état-major sont descendus sur le lieu pour constater l’ampleur des dégâts. D’autres témoins de la scène macabre évoquent le bilan à  mi-parcours.  «Actuellement, le bilan fait état de 4 personnes enlevées sous les décombres. Il y a les enfants qu’on retire vivant, il y a des morts, d’autres s’en sortent avec les pieds cassés et sont conduits à l’hôpital», raconte un habitant visiblement sous le choc.

Le drame en question

Comme cause de l’effondrement de l’immeuble, plusieurs témoins disent ne pas en savoir grand-chose. D’autres disent que l’immeuble s’est écroulée seule. Pour une voisine proche, la chute de l’immeuble découle de l’entêtement du propriétaire à vouloir élever le nombre de niveaux sans véritablement tenir compte de la fondation initiale qui ne le prévoyait pas.

De l’avis du préfet, « dans le cadre de la protection civile, l’effort que nous faisons, c’est d’essayer de procéder au sauvetage des populations qui se trouvent au-dessous des décombres», explique Jean Claude Tsila. Pour ce qui est du bilan définitif, l’autre administrative reste prudent. «Je ne saurais vous en dire davantage, c’est après le travail de nos spécialistes qui s’activent sur le terrain que nous pourrons vous donner un bilan définitif », conclut le préfet.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles