Camerounactuel

Voici pourquoi Paul Biya n’est pas visé par les coups d’Etat

L’ancien de Jeune Afrique soutient que l’actuel chef de l’Etat était l’homme à tout faire du président Ahidjo durant une quinzaine d’années. L’homme de média en conclut qu’il a ainsi eu le temps de se faire la main au point de maîtriser les rouages de la gestion du pouvoir politique.

Le dernier coup d’Etat au Burkina Faso suscite des réactions. Au Cameroun aussi, l’on n’est pas resté indifférent à cette actualité. Le sujet a été abordé dans au cours de l’interview  que le journaliste Ananie Rabier Bindji a accordé à ABK Radio ce lundi 3 Octobre 2022.

Après l’avoir fait réagir au coup de force de Ouagadougou, l’intervieweur Didier Kouamo a interrogé son invité en ces termes : « Dites-nous  un peu comment le Cameroun réussit via son président à rester toujours « à l’écart » de ce genre de coups de force après celui avorté que l’on sait ? ».

Voici la réponse de l’ancien journaliste de Jeune Afrique : « Parce que son président a une expérience que les autres n’ont pas eue. Paul Biya a été président bis dans ce pays pendant 7 ans. Il y avait le président de la République et le secrétaire général de la présidence. Il n’y avait pas de premier ministre. Paul Biya était secrétaire général, cumulativement avec ses fonctions de directeur du cabinet civil où il s’occupait de problèmes politiques. Au poste de secrétaire général, il s’occupait de problèmes  administratifs. Donc il a une expérience énorme. En plus, il a été fait formellement premier  ministre. Pour 7 ans encore ».

Le concepteur-présentateur de la célèbre émission La Tribune de L’Histoire (Canal 2 International) poursuit  en indiquant que Paul Biya a été pendant longtemps l’homme à tout faire du président  Ahidjo. Suffisant pour bien connaître le pays qui lui sera confié en Novembre 1982.

« Les Camerounais ignorants qui racontent que Paul Biya ne travaille pas doivent savoir que c’est lui qui a fait tout ce qu’il ya aujourd’hui au Cameroun avec Sengat Kuo qui était son adjoint. Ce sont eux qui ont fabriqué la pérennité du Cameroun depuis 1967.  Ce sont eux qui travaillaient. Ahidjo ne voulait plus travailler. Donc,  il n’y a pas de raison de craindre un autre 6 Avril au Cameroun parce que le président Paul Biya sait exactement  comment contourner tout ça… », assure le bouillant octogénaire.

Voici comment Ananie Rabier Bindji illustre cette maîtrise que l’actuel président de la République du Cameroun a sur le jeu politique de son pays : « si vous avez vu l’émission que j’ai consacré au 6 Avril, c’est Ahmadou Ahidjo et ses amis qui ont voulu reprendre le pouvoir. Mais ça n’a pas marché parce qu’aucun mouvement n’ a été suivi par un groupe du nord et même par les gens du Nord. On ne fait as de révolution quand c’est seulement un petit coin. C’est pour cela que j’ai ‘habitude de dire à certains de nos frères qu’on ne gagne pas une élection seulement avec une partie du pays ».

CIN

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien