Camerounactuel

Ultra réalistes, les Pays-Bas dominent les Etats-Unis et rejoignent les quarts

Les Pays-Bas se sont qualifiés ce samedi pour les quarts de finale de la Coupe du monde à l’issue d’une victoire face aux Etats-Unis (3-1). Réalistes, les Néerlandais ont été portés par Denzel Dumfries, décisif sur les trois buts.

Absents du dernier Mondial, les Pays-Bas retrouvent les quarts de finale de Coupe du monde. Il y a huit ans, au Brésil, Louis van Gaal avait emmené les Oranje jusqu’à la troisième place finale. Revenu sur le banc en août 2021, le sélectionneur est encore au rendez-vous au Qatar avec un succès ce samedi de sa sélection face aux Etats-Unis (3-1) lors du premier huitième de finale du tournoi.

Face à une équipe combative mais peu inspirée dans ses derniers gestes, les Pays-Bas se sont montrés réalistes. Pour son deuxième match en tant que titulaire, Memphis Depay a montré la voie (10e), concluant un très joli mouvement collectif avec Denzel Dumfries comme passeur décisif. L’attaquant du Barça a ouvert le score sur la première occasion de son équipe, bousculée dès les premières minutes par la Team USA à l’image de l’arrêt d’Andreas Noppert sur une frappe de Christian Pulisic (3e).

Malgré ce but, l’équipe de Gregg Berhalter a continué de montrer ses intentions. Toutefois, les Etats-Unis n’ont eu que peu de situations franches et il a fallu attendre une tentative de Timothy Weah (43e), encore détournée, pour un nouveau frisson. Cette domination stérile a été punie avant la pause avec un mouvement qui ressemblait au premier but. Après Depay, c’est Daley Blind qui a terminé le travail (45+1e) sur un nouveau centre en retrait de Dumfries.

Dumfries décisif sur les trois buts

A la pause, Louis van Gaal, qui avait reconduit un 11 identique à celui aligné mardi lors du succès face au Qatar, a décidé de sortir Davy Klaassen et Marten de Roon. Le manque d’efficacité a continué pour les Américains en seconde période, là où les Néerlandais pouvaient gérer. Memphis Depay a même eu l’occasion de mettre sa formation un peu plus à l’abri (50e) mais a buté sur Matt Turner.

Le portier américain a maintenu son équipe à flot avec une double parade (71e), d’abord sur une frappe de Teun Koopmeiners puis sur une tête de Memphis Depay. La Team USA, de plus en plus émoussée, a eu le mérite de pousser jusqu’au bout, avec la réduction de score signée Haji Wright (76e), d’une talonnade un peu miraculeuse à l’issue d’un corner repoussé d’abord par la défense néerlandaise. Mais Dumfries a parachevé son solide match d’une réalisation (81e) dans la foulée sur un centre de Blind, sur une situation inverse au deuxième but. Par ailleurs, Xavi Simons en a profité ensuite pour fêter sa première sélection en équipe nationale, à 19 ans.

Imperméable aux critiques ou aux observateurs qui jugent son style minimaliste, Louis van Gaal pourra se satisfaire qu’un quatrième match de rang sans défaite dans cette compétition, la seule équipe qui pourra présenter un tel bilan. « En 2014, c’était la même chose, la presse était très négative. J’y suis habitué, et les joueurs aussi », balayait avant la rencontre le sélectionneur. L’histoire lui donne encore raison pour l’heure. Au prochain tour, les Oranje retrouveront le vainqueur de l’autre huitième ce samedi (20h) entre l’Argentine et l’Australie.

RMC Sport

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi