fbpx

Cameroun Actuel

Réunion des experts d’Afrique Centrale à Yaoundé : préparation des dossiers pour le Conseil des Ministres du COPIL/CER-AC

Les 06 et 07 juin 2024, Yaoundé a accueilli une rencontre stratégique entre les experts des onze États de l’Afrique Centrale et des institutions régionales. Cette réunion avait pour objectif de préparer les dossiers à soumettre à la 6ème réunion du Conseil des ministres du COPIL/CER-AC (Comité de Pilotage de la Rationalisation des Communautés Économiques Régionales en Afrique Centrale).

Les participants représentaient un éventail de nations : Angola, Burundi, Tchad, Guinée équatoriale, Gabon, Cameroun, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République du Congo, Rwanda et Sao Tomé et Principe. Également présents étaient les institutions et agences d’exécution de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté Économique des Pays des Grands Lacs (CEPGL).

Les travaux débutés le 03 juin 2024 se sont concentrés sur l’examen et la validation des textes régissant les organes et institutions de la nouvelle Communauté Économique Régionale de l’Afrique Centrale (CER-AC). Les experts ont discuté de l’état d’avancement du processus de rationalisation des CERs et de la transition vers une seule entité régionale.

Paul Tasong, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, qui présidait les travaux, a déclaré : «À la fin de cette semaine, nous espérons, après la validation technique des différents experts, que les ministres vont se prononcer sur un certain nombre de textes importants, à l’instar du traité de la nouvelle communauté économique, une convention réunissant la cour des comptes, une convention réunissant la cour de justice et les droits de l’homme, un parlement communautaire, une haute autorité monétaire de l’Afrique centrale».

Cette rencontre a également permis d’examiner les problématiques des écoles de formation communautaires, le financement du COPIL/CER-AC, ainsi que le projet d’ordre du jour du Conseil des ministres. L’espoir est que les experts puissent valider techniquement ces textes pour une présentation formelle aux ministres membres du comité de pilotage, garantissant ainsi une avancée significative vers l’intégration régionale et la coopération économique en Afrique Centrale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi