fbpx

Cameroun Actuel

Phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen : l’heure des indemnisations et du recasement

autoroute Yaoundé-Nsimalen

Depuis la pose de la première pierre des travaux de construction de la section urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, il y a trois mois, les discussions concernant les indemnisations et le recasement des commerçants riverains des lots 2 et 3 sont toujours en cours. L’entreprise Razel, chargée de ces tronçons, se prépare à entamer les premiers travaux, malgré les préoccupations soulevées lors d’une réunion dirigée par le Secrétaire général du ministère de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), Mathurin Nna, le 15 mars 2024.

Selon les conclusions de la réunion, les premiers travaux débuteront au niveau du Carrefour 3 statues à Mvolyé, où un échangeur doit être érigé. Cependant, ces travaux perturberont considérablement l’activité économique, notamment les vendeurs de meubles et autres marchandises installés dans la région.

Le Minhdu a déclaré que les commerçants seront déplacés vers d’autres zones, comme Etoa ou la partie arrière du marché Mvog Atangana Mballa, tandis que certains seront recasés près de l’hôpital Bethesda à la nouvelle route Bastos. Les indemnisations pour les personnes impactées seront consolidées après une évaluation sur le terrain, et les habitants immédiatement affectés feront l’objet d’une évaluation rapide.

La section urbaine de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen, longue de 12,3 km, est divisée en trois lots. Le premier tronçon a été attribué à l’entreprise Buns, tandis que les lots 2 et 3 ont été confiés à Razel. Ces travaux, prévus pour débuter cette année, devraient s’achever en 2027, selon le Document de programme d’investissement prioritaire (PIP) 2024-2026, pour un coût total de 379 milliards de FCFA.

Les nouveaux ouvrages prévus dans le projet incluent des échangeurs au niveau de 3 Statues, de Messe des officiers et de la Poste centrale, visant à fluidifier le trafic urbain dans la ville de Yaoundé. Malgré les défis rencontrés, les autorités s’efforcent de mener à bien ce projet crucial pour l’infrastructure routière de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi