Camerounactuel

Partis politiques : le Sdf fustige la vie chère

C’est l’une des résolutions ayant sanctionné la tenue à Yaoundé des travaux du National executive comittee (Nec) du parti de John Fru Ndi.

En l’absence de certains cadres tels que le secrétaire général, Jean Tsomelou, par ailleurs sénateur, du président régional du Sdf pour le Littoral, Jean Michel Nintcheu, le Comité exécutif national du Social democratic front, a pu se tenir à Yaoundé, le 14 mai 2022. John Fru Ndi, président national, comme à l’accoutumée, pilotait les travaux, une fois que le constat du quorum largement atteint ait été établi. La vie du parti, l’actualité au plan national et international sont trois piliers sur les- quels, les résolutions ont été structurées.

Au plan national, les enjeux économiques de l’heure, la vie chère, la flambée quasi généralisée des prix et autres ont occupés une place de choix. De ce point de vue, le Comité exécutif national appelle le gouvernement du Cameroun à «mettre un terme de manière appropriée à l’inflation, spécialement pour les produits de première nécessité et de service. Réitère la position du Sdf sur le pouvoir d’achat extrêmement bas d’une grande majorité des Camerounais qui les expose négativement à l’inflation et qui devrait être contre par une hausse appropriée des salaires, particulièrement pour les travailleurs à bas revenus».

En sus, le Sdf rappelle au gouvernement que les salaires doivent être liés à la croissance économique.

Insécurité

D’où l’urgence de revoir le salaire minimum et de l’augmenter à un montant plus significatif, susceptible de permettre aux travailleurs au revenu bas, de vivre décemment de leur travail, pense le Nec. Frappant sur le même clou, l’un des principaux partis politiques de l’opposition camerounaise invite le gouvernement de la République à saisir les opportunités imposées par le contexte économique, estampillé du sceau de la vie chère et d’une inflation galopante, en investissant massivement dans l’import-substitution.

Les questions inhérentes à la sécurité, la montée en puissance de l’insécurité dans certaines parties du pays n’ont pas échappé à la préoccupation du Sdf. Sans surprise le Nec «condamne fermement les meurtres et tueries, prises d’otages et l’insécurité sans fin en cours clans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest».

Dans la foulée, John Fru Ndi et ses cama- rades exhortent le gouvernement à «résoudre cette crise et de tout mettre en œuvre pour un retour dans les plus brefs délais à la paix et à la stabilité dans ces deux régions». Au passage fustige toutes formes de violences, quelles que soient les origines, perpétrées dans l’optique de résoudre un problème qui est fondamentalement politique et résultant de la mauvaise gouvernance du régime en place.

Renouvellements

L’actualité au plan international notamment la guerre en Ukraine a fait l’objet d’une attention soutenue lors des travaux du dernier Nec. C’est alors que le Sdf appelle les forces en présence de «trouver une solution pacifique pour résoudre la guerre en Ukraine qui a un énorme impact sur l’économie mondiale, décrie le nombre élevé de victimes civiles» et pour finir sur la scène mondiale, félicite les Français pour l’organisation d’une élection présidentielle réussie.

Au sujet de la marche du parti, le Nec instruit les commissions régionales de boucler les renouvellements au plus tard le 15 juillet 2022 pour présenter un rapport complet lors de la prochaine réunion du Nec. Dans la même veine, le Nec annule tous les renouvellements fait clans le Sud- ouest jusqu’a présent et demande au leader de l’équipe du Nec clans le Sud-ouest et au coordinateur régional de respecter la circulaire du Chairman du 30 Octobre 2021.

En bonne place des résolutions, le Nec donne pouvoir au président national de coopter des nouveaux membres au sein du Comité exécutif national en remplace- ment des postes vacants conformément à l’article 18.5 des statuts. Qui seront les nouveaux élus ? L’avenir le dira…

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles