Camerounactuel

Nkongsamba : torturée par son mari pour avoir parlé un dialecte avec son enfant

La nommée Emelda Bih a été torturée jusqu’à la mort par son mari. Ce dernier aurait sauté sur elle parce qu’elle parlait sa langue maternelle, le Oku, avec leur enfant.

Le couple, dit-on déplacé interne, réside dans une localité de Nkongsamba, Région du Littoral du Cameroun. Selon des sources, le seul crime qu’Emelda – originaire d’Oku dans le Nord-Ouest – a commis, est le fait d’avoir parlé à leur enfant dans son dialecte.

Pendant ce temps, le mari, qui selon les sources est originaire de Douala, n’a pas pu résister à l’idée d’élever son enfant avec un dialecte qui n’est pas le sien.

« Hier, elle a été battue par le mari, parce qu’elle parlait la langue oku à son enfant« , a révélé une source à Mimi Mefo Info. Alors que la dame reçoit actuellement des soins médicaux dans un hôpital de Nkongsamba, le mari a été placé en garde à vue.

La pratique de la violence domestique a récemment connu une augmentation fulgurante dans notre société.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi