Camerounactuel

Nécrologie : mort ce matin à Yaoundé de l’honorable Mbah Ndam du Sdf

De source proche du Social démocratic front (Sdf) l’homme politique est mort ce lundi matin à Yaoundé.

Triste nouvelle pour les membres du Sdf, notre rédaction apprend ce lundi 13 avril 2020 que l’homme politique est mort aux premières heures de ce jour. Difficile de savoir, s’il était malade ou pas. « Décès ce matin à Yaoundé de l’honorable Mbah Ndam. Nous reviendrons sur les circonstances », écrit Carlos Ngoualem, un cadre du Sdf dans le littoral. Membre fondateur du Sdf, l’homme politique a milité de son vivant pour la liberté d’expression.

Depuis mai 2019, il vivait à Yaoundé la capitale politique du Cameroun. Un déplacement qui n’était pas fortuite. Alors que la crise anglophone est à sa deuxième année, l’élu, vice-président de l’Assemblée Nationale, affirme que ses proches et lui vivent dans l’angoisse et l’anxiété suite à des appels persistants et menaçants d’un certain Yannick Ngeng Bakena. Il raconte que ce dernier s’était d’abord introduit à son domicile situé au quartier Nkomo à Yaoundé où il avait détruit certains effets.

Ngeng Bekena

Ensuite, toujours selon les dires de Mbah Ndam, l’homme a commencé à lui envoyer des messages menaçants du genre «Tu vas me voir, tomorrow is another day (demain est un autre jour, NDLR), si je ne t’obtiens pas, j’obtiendrai tes enfants même après dix ans». Le député dit solliciter la protection de la justice.

Entretemps, le présumé auteur de ces menaces est  interpellé au quartier Ngousso par des forces de sécurité. A la suite de cette information, le représentant du ministère public a soulevé une exception de compétence du TPI de Yaoundé, centre-administratif. Pour le parquet, étant donné que les derniers appels avant l’arrestation de M. Ngeng Bekena ont été émis à partir des quartiers Ngousso et Eleveur, l’honorable Mbah Ndam doit saisir le TPI d’Ekounou, territorialement compétent.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles