fbpx

Cameroun Actuel

Les sélections africaines, bêtes noires du Brésil

Hier, le Sénégal a facilement disposé du Brésil, qui a encaissé 4 buts. Un exploit qu’avaient déjà réalisé, auparavant, le Nigeria, le Cameroun et le Maroc.

Jamais une équipe africaine n’avait autant marqué de buts face au Brésil. Ce mardi soir, les Lions de la Téranga ont terrassé la Seleção. Si Lucas Paquetá a ouvert le score pour le Brésil et qu’on pensait les Sénégalais bien mal embarqués, ces derniers ont finalement offert un festival de buts. Score final : 4 buts à 2 pour le Sénégal. Habib Diallo, Sadio Mané par deux fois et Marquinhos contre son camp ont permis aux Lions de la Téranga de s’offrir une victoire de prestige lors de cette rencontre amicale qui se déroulait au Stade José Alvalade, à Lisbonne.

Mais le Sénégal est loin d’être la première nation africaine à s’offrir le Brésil. Le Maroc avait lui aussi, en match amical en mars dernier, disposé de la Seleção. Seule différence : le match s’était joué à Tanger, et Boufal et Sabiri avaient pu compter sur un public acquis à leur cause.

L’on pourrait se dire que les Brésiliens laissent filer leurs matches amicaux, surtout en cette fin de saison. Mais force est de constater que la Seleção a, surtout, de plus en plus de mal à battre les sélections africaines, même si la Guinée a été battue la semaine dernière par le Brésil.

C’est finalement le Cameroun qui avait réussi un véritable exploit, ouvrant la voie aux sélections africaines : les Lions indomptables ont été les premiers joueurs africains à s’offrir le Brésil. En compétition officielle, qui plus est. Le Cameroun a en effet battu la Seleção 1 à 0 lors de la phase de groupes de la dernière Coupe du monde au Qatar. Vincent Aboubakar, le buteur, et ses coéquipiers sont ainsi rentrés dans l’histoire. Mais avant eux, d’autres Camerounais ont réussi le même exploit, dans des compétitions peut-être moins prestigieuses.

En 2000, lors des quarts de finale des Jeux Olympiques de Sydney, les Lions indomptables — parmi lesquels Samuel Eto’o, Patrick Mboma ou encore Modeste M’bami — ont battu une belle équipe du Brésil, qui comptait dans ses rangs Ronaldinho, entre autres stars. Quatre ans auparavant, en 1996, le Nigeria avait lui aussi battu le Brésil, 4-3, lors des JO. Puis en 2003, lors de la Coupe des Confédérations, Eto’o marquait encore contre le Brésil, et les Lions indomptables s’étaient imposés 1 à 0.

Avec la victoire sénégalaise d’hier, les équipes africaines sont décidément les bêtes noires du Brésil. Déjà avant, la Seleção était régulièrement tenue en échec — contre le Nigeria en 2019 et contre le Sénégal la même année, avec des scores de 1-1. Mais on voit désormais de plus en plus de sélections continentales battre un Brésil autrefois intouchable.

Le Journal de l’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi