fbpx

Cameroun Actuel

Le Ministre des Enseignements Secondaires sous le feu des critiques pour l’achat d’une voiture de service

Une décision du Ministre des Enseignements Secondaires, Pauline Nalova Lyonga, a déclenché un tollé général et des accusations d’hypocrisie. La ministre a lancé un appel d’offres pour l’acquisition d’une voiture de service d’une valeur de 100 millions de FCFA dans le cadre de l’exécution du budget-programme de l’exercice 2024.

Ce geste controversé survient à peine un mois après que la ministre Nalova a publiquement critiqué l’état déplorable des routes dans la ville de Buea. Lors de ses récentes visites à Fako en mars, elle a vivement dénoncé l’état des routes, exprimant son mécontentement face à la détérioration des infrastructures routières. Ses paroles, telles que « Les routes de Buea, c’est autre chose… Pourquoi voulons-nous que Buea soit comme ça ? », résonnent maintenant avec ironie alors qu’elle approuve l’achat d’une voiture de luxe.

Malgré ses promesses lors de divers événements politiques, notamment lors du 39e anniversaire du Mouvement Démocratique du Peuple Camerounais à Limbé, aucune action concrète n’a été entreprise pour réhabiliter les routes délabrées. Au lieu de cela, le ministre opte pour l’achat d’un véhicule de service coûteux, une décision qui a déclenché une vague de critiques sur les réseaux sociaux.

Cette polémique survient dans un contexte où d’autres responsables gouvernementaux ont également été critiqués pour leurs dépenses extravagantes. Récemment, la directrice générale de la SCDP a fait face à des réactions négatives pour son intention d’acquérir une voiture de société haut de gamme pour un montant exorbitant.

Ces dépenses somptueuses, jugées déplacées par de nombreux citoyens, soulèvent des questions sur les priorités du gouvernement et l’utilisation des fonds publics. Alors que les contribuables continuent de souffrir d’infrastructures inadéquates, en particulier du mauvais état des routes, ces dépenses extravagantes des responsables gouvernementaux sont vivement critiquées pour leur manque de sensibilité et de responsabilité envers le peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi