Camerounactuel

Le gouvernement relance le projet de construction de 14 péages automatiques

Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et le ministre des Finances, Louis Paul Motaze ont signé ce vendredi, un accord avec Tollcam.

L’entreprise, partenaire de l’Etat dans la réalisation du projet de construction de 14 postes de péage automatiques au Cameroun pourra, par cet acte, effectivement lancer les travaux de construction de ces ouvrages. Sur les 14 postes concernés, sept vont constituer la phase pilote.

Les travaux vont s’étendre sur deux ans et une fois achevés, Tollcam exploitera ces infrastructures pendant 20 ans. Ce projet permettra à l’Etat camerounais de disposer à terme d’installations de péages modernes et sécurisées sur son réseau routier.

La collecte des péages et la maintenance des ouvrages seront assurées par Tollcam. Les nouveaux postes incluront une plateforme de péage de 50m de large, des ilots séparateurs de voies de 2m de large, des étonnements de 50m de part et d’autre de la plateforme, un système de communication vers les usagers via un site web.

Il est aussi prévu 14 bâtiments R+1 d’exploitation, trois centres d’entretien à Tiko, Mbankomo et Bandja ; un centre d’exploitation et de maintenance à Mbankomo, 42.000m2 d’aires de parking aménagées et espaces marchands dans l’ensemble, une classification automatique de véhicules et un système de reporting des données.

Les itinéraires sont : Nsimalen (Yaoundé-Mbalmayo) ; Mbankomo (Yaoundé-Mbankomo) ; Tiko (Douala-Mutenguene) ; Edéa (Douala-Edéa) ; Boumnyebel (Edéa-Boumnyebel) ; Nkometou (Yaoundé-Obala) ; Bayangam (Bangangté-Bafoussam) ; Bafia (Obala-Bafia) ; Mbanga (Douala-Mbanga) ; Manjo (Mbanga-Manjo) ; Bandja (Bafang-Bafoussam) ; Matazen (Bafoussam-Bamenda) ; Foumbot (Bafoussa-Foumbot) et Dschang (Dschang-Bamougoum).

La construction des 14 postes de péage automatisés sur les 45 que compte le Cameroun vise à reculer la fraude sur les redevances de péages observée sur certaines routes bitumées du réseau routier national, laquelle fait perdre environ 40 à 50% de recettes dues au trésor public.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles