fbpx

Cameroun Actuel

Le football camerounais en proie à des tensions financières

Ballon de football

Le monde du football camerounais est actuellement en proie à des tensions financières. La Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) et l’organisme en charge de la gestion des infrastructures sportives, l’ONIES, sont en désaccord sur la gestion des ressources.

Dans une correspondance datée du 26 octobre 2023, Samuel Eto’o, président de la Fecafoot, accuse l’administrateur de l’ONIES d’avoir perçu près de 120 millions Fcfa de la Fecafoot. Une affirmation réfutée avec vigueur par l’ONIES, qui souligne que pour la saison sportive 2022/2023, la Fecafoot a versé près de 116 millions Fcfa au cours des huit derniers mois.

La Fecafoot accuse l’administrateur de l’ONIES, Bell Joseph Antoine, de s’immiscer dans la vente des billets, une compétence exclusive de la Fecafoot. Cependant, l’ONIES affirme qu’il perçoit des frais d’entretien et de mise à disposition des stades à chaque match de la Fecafoot, en plus des dotations en carburant et de prélèvements directs à hauteur de 22% des recettes de vente des billets.

Cette querelle financière a des répercussions sur le monde du football camerounais. Le stade Ahmadou Ahidjo a été plongé dans l’obscurité à la fin d’un match, laissant les 22 joueurs dans le noir pendant près de vingt minutes. Le Conseil Transitoire du Football Professionnel (CTFP) a exprimé ses regrets quant à cet incident inattendu et pointe du doigt le manque de collaboration du coordonnateur ONIES du stade Omnisports de Yaoundé comme source de ce dysfonctionnement.

Cette situation soulève des questions sur la transparence et la gestion des ressources. Il est important de trouver une résolution rapide pour préserver l’intégrité du sport national et éviter que de tels incidents ne se reproduisent à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi