fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun prévoit une diversification de ses sources de revenus pour réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole

Le ministre des Finances du Cameroun, Louis Paul Motaze, a récemment annoncé que le gouvernement prévoit de diversifier ses sources de revenus en 2024 afin de réduire sa forte dépendance vis-à-vis des revenus pétroliers.

Cette mesure intervient dans un contexte de baisse prévue des prix du pétrole sur le marché international. En effet, les prix du pétrole devraient passer de 77,98 dollars le baril en 2023 à 68,9 dollars le baril en 2024. Cette baisse aurait un impact sur les revenus du gouvernement camerounais pour l’année 2024, car la vente de pétrole brut reste l’une des principales sources de revenus du pays.

« Relying solely on oil revenue would be very difficult, » a déclaré le ministre Motaze à la CRTV. « Nous pensons que les revenus provenant du département de la fiscalité sont plus importants que tous les autres revenus. » Selon la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH), le pétrole seul a généré 955,5 milliards de FCFA pour le gouvernement en 2022. Cette année, le pétrole et le gaz ont généré 351,2 milliards de FCFA pour l’État entre janvier et juin.

Diversifier les revenus du pays en dehors du pétrole pourrait entraîner une augmentation des revenus fiscaux, a déclaré le ministre Motaze. Il a présenté le projet de budget 2024 du pays lors d’une réunion du cabinet présidée par le Premier ministre Joseph Dion Ngute à Yaoundé cette semaine.

Selon le projet, le budget 2024 connaîtra une légère augmentation. Le budget 2023 s’élevait à 6 345,1 milliards de FCFA, mais un décret présidentiel du 2 juin a porté le budget à 6 726,9 milliards de FCFA. Le budget devrait encore augmenter en 2024. Cependant, le gouvernement devra trouver des sources de revenus créatives s’il veut réduire sa dépendance vis-à-vis des revenus pétroliers.

L’année prochaine, le gouvernement augmentera légèrement le budget et se concentrera sur de grands projets. Le ministre de l’Économie, de la Planification et du Développement régional, Alamine Ausmane Mey, a déclaré que le gouvernement se concentrera sur les projets contenus dans la Stratégie Nationale de Développement (NDS30) 2020-2030.

La reconstruction des régions anglophones en crise et des régions du Far North sera également une priorité. L’accent sera également mis sur la réduction des importations et le renforcement de l’industrie manufacturière locale dans le cadre de la politique de substitution des importations. Dans environ deux semaines, le Parlement se réunira pour sa dernière session ordinaire de l’année. Lors de cette session, les ministres du cabinet seront appelés à défendre leurs budgets proposés et à les soumettre au vote.

La diversification des sources de revenus du Cameroun est une étape importante pour réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole et stimuler le développement économique du pays. En se concentrant sur des projets clés et en encourageant la production locale, le gouvernement cherche à créer un avenir plus stable et durable pour le Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi