fbpx

Cameroun Actuel

L’Assemblée Nationale approuve l’accord de transport aérien entre le Cameroun et le Canada

camair co

Le 20 juin, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’Accord sur le transport aérien entre le Cameroun et le Canada, signé initialement le 1er juin 2022 à Yaoundé.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la convention de Chicago de 1994 sur l’aviation civile internationale, une plateforme où les deux nations sont engagées en tant qu’États parties. L’accord vise principalement à éliminer les barrières financières, y compris la double imposition, tout en facilitant l’accès aux droits douaniers et autres redevances.

Cet accord est présenté comme un catalyseur pour dynamiser les secteurs de l’aviation civile et du tourisme dans les deux pays. Le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe, a souligné lors de son intervention devant les députés que cet accord « balise le chemin pour la densification et le développement des opportunités commerciales entre les compagnies aériennes des parties ». Il est prévu qu’il contribue à terme à la réduction des coûts de transport aérien entre les deux destinations, facilitant ainsi la mobilité des personnes et des biens, a-t-il dit.

La compagnie aérienne nationale du Cameroun, Camair-Co, qui collabore déjà avec Bombardier Inc. du Canada pour l’expansion de sa flotte, est positionnée pour tirer profit de cette coopération renforcée, ouvrant la voie à de nouvelles opportunités commerciales. « La compagnie nationale Camair-Co dans son plan de redéploiement à long terme à l’échelle internationale, se voit offrir non seulement une opportunité d’exploiter cet instrument juridique bénéfique à plusieurs égards, avec les recettes issues de la vente des services de transport aérien ; mais aussi de renforcer sa collaboration avec l’entreprise canadienne Bombardier Inc. », affirme Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe.

Le ministre des Transports a mis en avant l’acquisition de deux avions Bombardier Q400 destinés à renforcer les opérations de Camair-Co dans les vols domestiques et sous-régionaux. Actuellement, Camair-Co assure 25% du trafic de passagers en zone Cemac, transportant en moyenne 300 000 passagers par an, selon Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe. Il a également souligné l’importance de cet accord pour la politique de libéralisation des services aériens au Cameroun. En régulant des aspects essentiels tels que l’octroi des droits et autorisations nécessaires, la sécurité de l’aviation civile, la fixation des tarifs, ainsi que l’accès aux infrastructures aéroportuaires et aux redevances associées, cet accord vise à réduire les contraintes financières et administratives, créant ainsi un environnement propice à l’expansion des échanges commerciaux bilatéraux.

Les données officielles du gouvernement canadien indiquent que le commerce de marchandises entre le Cameroun et le Canada a totalisé près de 99 millions de dollars (environ 44,2 milliards de FCFA à la valeur actuelle du dollar canadien) en 2021, illustrant le potentiel économique sous-jacent. Les exportations canadiennes vers le Cameroun ont représenté plus de 87 millions de dollars (environ 38,8 milliards de FCFA), tandis que les importations canadiennes en provenance du Cameroun se sont élevées à près de 12 millions de dollars (environ 5,3 milliards de FCFA).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi