fbpx

Cameroun Actuel

La foudre frappe et tue 28 vaches à Bali Nyonga : une perte dévastatrice pour les éleveurs musulmans

Hier, un coup de foudre a frappé et tué 28 vaches à Bali Nyonga, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun, causant une dévastation parmi les éleveurs musulmans propriétaires du bétail.

Les vaches étaient en train de paître dans le village de Bossa lorsque la foudre a frappé, laissant les animaux morts sur le coup. La perte est un coup financier significatif pour les éleveurs, évaluée à plusieurs millions de francs CFA, à un moment où les difficultés économiques et l’inflation pèsent déjà lourdement sur les Camerounais.

Suite à l’incident, plusieurs non-musulmans se sont précipités sur les lieux pour récupérer la viande des vaches mortes. Selon la tradition musulmane, les propriétaires s’abstiennent de consommer la viande d’animaux qui n’ont pas été abattus par eux-mêmes, afin de garantir que cela respecte leurs normes religieuses de pureté.

La valeur du bétail, ajoutée à la perte immédiate de revenus, aggrave les difficultés rencontrées par les éleveurs. Ces vaches représentaient non seulement un investissement financier considérable, mais aussi une source de subsistance pour leurs propriétaires.

Les coups de foudre ne sont pas rares au Cameroun et ont déjà causé des décès et des dégâts importants par le passé. En septembre de l’année dernière, Mimi Mefo Info a rapporté qu’un coup de foudre avait tué une femme et sa fille à Magba, dans la région de l’Ouest. Un autre événement tragique remonte à 2009, lorsque la foudre a frappé à Bamali, dans la région du Nord-Ouest, entraînant la mort de cinq écoliers et l’hospitalisation de 34 autres.

Bien que les croyances locales associent souvent les coups de foudre à des mystères ou à la sorcellerie, les scientifiques affirment qu’il s’agit de phénomènes naturels. La foudre a tendance à frapper les personnes ou les objets exposés dans les champs ouverts, entraînant des conséquences dévastatrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi