Camerounactuel

Grégoire Owona demande la construction d’un grand monument à la gloire de Manu Dibango

Souhait du ministre du Travail et de la sécurité sociale, à l’occasion d’un homme qu’il vient de publier à la gloire de l’artiste.

Manu Dibango est mort, vivre l’artiste. Grégoire Owona, vient de publier est grand hommage pour saluer la mémoire de ce dernier sur son compte Facebook. Dans ce texte, le ministre du travail exalte la joie de vivre du disparu. « Vivre, oui, tu aimais la vie. Moi aussi. Au fait puis-je faire un témoignage? Dois-je en faire un? Que dire de toi? Manu l’artiste, l’homme, le père de famille, le papy, le chrétien, le grand frère, l’hyper- Patriote? Comment peut-on définir le Monument Mondial que tu es? »

Par la suite, il vante sa proximité avec le saxophoniste. « Je rends juste Gloire à Dieu d’avoir reçu le privilège de te connaître, de vivre cette joie et cette humilité, de découvrir cette endurance ; oui, un grand citoyen du monde, multidimensionnel, moulé à la foi chrétienne par des parents stricts et profondément croyants », écrit Grégoire Owona.

Monument

L’homme politique émet alors le vœu de voir construire une stèle au Cameroun, pour pérenniser la mémoire de l’artiste. «  Camerounais tu es resté, hissant toujours très haut le drapeau vert-rouge-jaune. A Saint-Calais, un village perdu de France et cher à ton cœur, un musée rend hommage à ton talent et à ton pays. Puisse ton pays te rendre cet ultime hommage pour le camerounais pur et dur, viscéralement attaché à son passeport vert quelque soient les circonstances, les provocations et les tentations » souhaite celui-ci.

« Du Mont-Febe ou de Japoma où ta place reste tristement vide, d’ici d’où je te parle je peux deviner ton grand éclat de rires inimitable ! L’escargot est rentré dans sa coquille, sans histoire, simplement, humblement, essayant d’être, comme il disait, un bon papy au cas où il n’aurait pas été un bon papa qu’il a cependant été quand on voit Michel, Georgia, James ou Marva! », Conclut-il.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles