Camerounactuel

François Bingono : « les sorciers africains disent que le corona est là, et on peut lui tordre le cou »

Président de l’Association des Sorciers et Guérisseurs traditionnels du Cameroun, celui-ci dans une interview avec nos confrères d’Abk Radio propose pour vaincre le coronavirus.

Pour  François Bingono Bingono, Anthropologue, enseignant-chercheur et épistémologue, l’on peut endiguer la crise sanitaire actuelle en faisant recours aux techniques médicinales africaines. Confirmation faite ce mardi 7 avril 2020 sur les antennes d’Abk radio.

« Les sorciers africains disent que le Corona est là, et on peut lui tordre le cou en faisant confiance aux techniques médicinales africaines ». Dans ce sens, « le sorcier » formule : « J’ai l’autorisation des tradithérapeuthes pour gracieusement vous donner cette recette 04 gousses d’ail, une bonne dose de gingembre, deux citrons que vous écrasez et buvez avec deux cuillerées de miel. Ceci nous semble suffisant pour faire office de prévention et à titre curatif », a-t-il dévoilé.

La France

Dans la foulée, il demande le respect des règles d’hygiènes et un retour au source.  « Il est permis aux tradithérapeutes d’officier en toute liberté… Nous ne sommes pas des sorciers, mais nous sommes soumis aux 13 mesures gouvernementales dans la lutte contre la propagation du Coronavirus », explique l’enseignant.

Pour ce qui est d’un test de vaccin en Afrique, il a sa petite idée, « D’où vient-il qu’on mette sur pied un vaccin et c’est en Afrique qu’on doit commencer à l’expérimenter, ignorant l’Italie, l’Espagne, la France et autres pays dans lesquels le Coronavirus fait des ravages et plus de morts qu’ici en Afrique ? » Pour lui, ce ne sont que ces traitements issus des plantes médicinales qui peuvent venir à bout de la maladie. Reste maintenant à savoir si le gouvernement camerounais va travailler avec les tradipraticien pour adopter cette méthode locale de prévention.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi