fbpx

Cameroun Actuel

Fon Richard Muntong III dénonce les extorsions imposées par les séparatistes à Bamessing

Fon Richard Muntong III, chef traditionnel de Bamessing, dans la division de Ngoketunjia de la région du Nord-Ouest, a fermement dénoncé le prélèvement obligatoire imposé aux autochtones par les combattants séparatistes armés de la région. Cette déclaration fait suite aux pratiques des militants de la lutte séparatiste d’Ambazonie, qui exigent des montants allant de 3 000 à 50 000 FCFA aux résidents, selon les témoignages des habitants.

« Nous avons remarqué qu’un groupe d’individus, autoproclamés Amba Boys, contraint et extorque des contributions illégales à la population de Nsei (Bamessing) », a déclaré le Fon dans un communiqué de presse. Qualifiant ce prélèvement d’illégal, le chef traditionnel a affirmé : « Cela cause une grande détresse et un grand préjudice à notre communauté ».

Les combattants avaient fixé au 10 juin 2024 la date limite pour que les villageois se conforment à ces exigences financières. Décourageant ses proches de telles contributions, Fon Muntong III a averti que cet argent serait utilisé à mauvais escient pour des activités nuisibles au village. « Ces contributions forcées seront utilisées à mauvais escient par les soi-disant garçons Amba pour acheter illégalement des munitions pour lutter contre l’État et leur propre peuple », a-t-il prévenu.

Rappelant les atrocités commises par les combattants, il a souligné : « Ils ont tué de manière insensée nos fils et filles bien-aimés au nom des jambes noires. Le nombre de vies perdues à cause des actions de ces individus dépasse de loin les pertes résultant de la crise en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest de notre bien-aimé pays, le Cameroun, à Nsei ».

En tant que Fon suprême de Nsei, il a dénoncé sans équivoque ces contributions illégales et a appelé tous les membres de la communauté Nsei, tant au pays qu’à l’étranger, à ne soutenir en aucune manière ces activités criminelles. Il a également exhorté les villageois à s’unir contre les contributions forcées et a demandé aux « soi-disant Amba Boys de suivre l’appel du chef de l’État de déposer les armes et de rejoindre les centres DDR pour obtenir la liberté et le pardon de leurs péchés ».

Bamessing fait partie des localités durement touchées par le conflit armé dans les régions anglophones du Cameroun. Les habitants affirment que les activités séparatistes dans la localité leur ont causé des difficultés indicibles, obligeant beaucoup d’entre eux, y compris le chef traditionnel, à fuir et à chercher refuge ailleurs.

La prise de position de Fon Richard Muntong III contre les extorsions et les violences perpétrées par les séparatistes reflète une volonté de protéger sa communauté et de restaurer la paix dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi